jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLa force Qods et l’ambassade à Bagdad vont réaliser un film sur...

La force Qods et l’ambassade à Bagdad vont réaliser un film sur Achraf pour inverser la vérité

face à l’indignation internationale devant la répression des habitants d’Achraf

CNRI – Selon les informations obtenues de l’intérieur du régime iranien, la force terroriste Qods et l’ambassade des mollahs à Bagdad, sur ordre de Khamenei, sont sur le point de réaliser un film documentaire inversant la vérité sur Achraf avec un budget astronomique.

Ils cherchent vainement à contenir la colère et l’indignation soulevées dans le monde par les crimes du régime et de ses agents en Irak contre Achraf. Indignation redoublée de la communauté internationale après la publication de l’avis du Groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire, en juillet 2012, et le témoignage choquant d’un haut responsable de la MANUI au Congrès américain, en septembre 2012.

Dans ce film ridicule, réalisé avec l’aide des forces irakiennes, le régime des mollahs veut montrer que le gouvernement irakien et ses forces armées auraient fait preuve d’un comportement humain et amical avec les Achrafiens et respecté leurs droits, et que ce sont les Achrafiens qui seraient à l’origine des affrontements et des agressions contre les forces irakiennes.

Les agents du ministère du Renseignement iranien, le Vevak, qui pendant ces trois dernières années se sont livrés à de la torture psychologique sur les Achrafiens, participent à la réalisation de ce film. Escortés par les forces irakiennes, ils se sont rendus récemment à Achraf avec une équipe de caméramens pour prendre des films des secteurs occupés comme le cimetière Morvarid, le complexe résidentiel Moïne et le nord de la rue 100.

Ahmad Khozeir et Heydar Azab, deux officiers criminels irakiens mercenaires de la force Qods dénoncés à maintes reprises et qui ont trempé dans les deux massacres de 2009 et 2011, ont fourni toutes les facilités nécessaires à la réalisation de ce film. Nafeh Issa et Jabbar Mamouri, deux agents connus des mollahs ayant participé à diverses attaques contre Achraf, contribuent activement à ce projet.

L’ancien conseiller du représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu pour Achraf, dans son témoignage au Congrès américain le 13 septembre déclarait : « La plupart des jours, des menaces de massacre en persan étaient diffusées autour du camp pendant 18 heures par des haut-parleurs puissants et le gouvernement irakien a lancé près de 200 mandats d’arrêt contre les résidents d’Achraf sans passer par le processus juridique. Les questions concernant le transfert de chacun des groupes d’exilés du camp d’Achraf au camp Liberty, notamment la date et le nombre précis de personnes de chaque groupe, étaient coordonnées par le cabinet du premier ministre irakien avec l’ambassade du régime iranien à Bagdad (…) Le gouvernement irakien a annoncé officiellement qu’il allait leur rendre la vie « insupportable » (…) le conseiller à la sécurité nationale irakienne a souligné à plusieurs reprises que les droits et les normes humanitaires de l’ONU ne s’appliquaient pas aux Achrafiens. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 26 septembre 2012
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe