samedi, décembre 10, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: FemmesLa Commission des femmes du CNRI appelle à condamner les arrestations des...

La Commission des femmes du CNRI appelle à condamner les arrestations des iraniennes ne portant pas le voile obligatoire

Le Commission des femmes du CNRI appelle à condamner les arrestations des iraniennes ne portant pas le voile obligatoire

La Commission des femmes du CNRI appelle à condamner les arrestations des iraniennes ne portant pas le voile obligatoire et à une action urgente pour leur libération inconditionnelle

Jeudi 1er février 2018, l’agence de presse FARS du Corps des Gardiens de la révolution (CGRI) a annoncé que les forces répressives du régime avaient arrêté 29 femmes à Téhéran pour avoir ôté le voile obligatoire et les ont  » transférées à des tribunaux « .

Les arrestations ont été déclarées « conformes à la sécurité  » et le pouvoir judiciaire du régime aurait mis en place de lourdes cautions pour libérer les femmes arrêtées.

La Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne condamne l’arrestation des femmes et des filles iraniennes sous prétexte de ne pas porter le voile. La commission des femmes du NCRI exhorte en outre les organisations et autorités internationales qui défendent les droits de l’homme et les droits des femmes à condamner cette mesure inhumaine du régime misogyne des mollahs et à prendre des mesures urgentes pour la libération immédiate et inconditionnelle de ces femmes.

Lors de sa visite au Conseil de l’Europe à Strasbourg le 24 janvier 2018, Mme Maryam Radjavi, Présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a appelé l’Union européenne, le Conseil de l’Europe et leurs Etats membres à adopter des mesures efficaces et des décisions contraignantes pour contraindre le fascisme religieux au pouvoir en Iran à mettre fin à l’asservissement des femmes et à abolir le voile obligatoire. Elle a déclaré: »39 ans de carnage et de crimes, de discrimination et de répression à l’égard des femmes, de répression et de censure suffisent. La communauté internationale doit mettre fin à son silence et à son inaction à cet égard.« 

La Commission des femmes
Le Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 février 2018

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe