jeudi, février 2, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafIran : Une parente de résidents d'Achraf victime d'une crise cardiaque à...

Iran : Une parente de résidents d’Achraf victime d’une crise cardiaque à la prison de Gohardacht

 Les autorités du régime font pression sur la famille pour payer son transfert et celui de son fils de la prison  de Gohardacht à la maison d’arrêt de Zandjan

CNRI – Mme Zahra Assadpour Gordji (Joushan), 52 ans, prisonnière politique détenue dans le quartier des femmes de la prison de Gohardacht à Karadj (banlieue téhéranaise), a été victime d’une crise cardiaque due à des conditions de détention déplorables et aux pressions des bourreaux. Elle avait déjà subi une opération du cœur. Elle est dans un état critique.

Mme Assadpour a été arrêté le 7 décembre 2009 lors d’un raid des forces répressives à son domicile. Auparavant, elle avait été emprisonnée 16 mois avec sa fille, Fatemeh Joushan, pour avoir rendu visite à un de ses enfants à la Cité d’Achraf. Son fils, Reza Joushan, 25 ans, qui est également emprisonné, souffre d’asthme sévère et de douleurs aux jambes. Il a été arrêté le 1er décembre et placé sous des tortures physiques et psychologiques cruelles.

Après leur arrestation, la mère et le fils ont été mis à l’isolement dans la section 8 de la prison de Gohardacht, contrôlée par des agents du ministère du Renseignement (Vevak), et placés sous la torture pour les contraindre à forcer leurs proches à Achraf de rentrer en Iran.

Mme Assadpour et son fils ont été récemment condamnés à un an de prison à la maison d’arrêt de Zandjan et à quatre ans d’exil dans le village de Qilar près de Zandjan pour avoir eu des contacts familiaux avec des membres de l’OMPI à Achraf. Dans un acte inhumain les agents du régime ont fait pression sur la famille Joushan pour payer le transfert de Mme Assadpour et de son fils Reza à la prison de Zandjan.

La Résistance iranienne attire l’attention de toutes les organisations internationales des droits de l’homme sur la détérioration de la situation des détenus politiques, en particulier des prisonniers plus âgés et malades, et exige la libération immédiate de Mme Assadpour qui est dans un état critique.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 23 février 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe