dimanche, novembre 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran : Un terroriste recherché, le général Sahraroudi à la conférence de...

Iran : Un terroriste recherché, le général Sahraroudi à la conférence de Charm el-Cheikh

CNRI – Le régime des mollahs a envoyé le général Mohammad Sahraroudi, adjoint à la sécurité du général Ali Larijani, Secrétaire du Conseil suprême de la Sécurité nationale, à la Conférence de Charm el-Cheikh en Egypte.

Il s’agit une haute autorité de la délégation de Manouchehr Mottaki à la conférence.

Sahraroudi est un terroriste bien connu. Il a servi comme commandant de la garnison Ramezan  du Corps des gardiens de la révolution (CGR) et figure au nombre des hauts commandants les plus brutaux de la Force Qods qui est actuellement active en Irak.
 
Il s’est engagé dès sa création dans les rangs du CGR. En 1985, il a mis en place la garnison Ramezan pour y entraîner des unités spéciales en vue d’intervention en Irak. Mahmoud Ahmadinejad a été commandant dans cette garnison. Faisant preuve de diligence dans son travail, Sahraroudi a été rapidement élevé au grade de vice commandant de la force Qods et a servi par la suite  au poste de commandant des renseignements du CGR. 

Dans son long passé au CGR et lors de ses opérations spéciales à l’étranger, Sahraroudi a été impliqué dans l’assassinat en 1989 du Secrétaire général du Parti démocrate du Kurdistan d’Iran à Vienne. Au cours de cette opération, il avait été blessé et arrêté par la police autrichienne. Cependant, peu après, il avait été relâché par la police et renvoyé en Iran. Sur les ordres du guide suprême du régime, Ali Khamenei en 2003, il avait entraîné une unité spéciale pour assassiner le dirigeant de la Résistance iranienne Massoud Radjavi. (Communiqué de l’OMPI du 20 avril 2003).
 
La présence d’un terroriste recherché dans la délégation du ministre des Affaires étrangères du régime à cette conférence, au lourd passé d’opérations terroristes à l’étranger, révèle les véritables intentions du régime iranien à la conférence de Charm el-Cheikh.

La Résistance iranienne appelle à l’arrestation immédiate et à la traduction de Sahraroudi devant un tribunal international pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.   

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 mai 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe