dimanche, décembre 4, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Un petit marchand ambulant perd la vie

Iran : Un petit marchand ambulant perd la vie

Iran : Un petit marchand ambulant perd la vie

après s’être immolé par le feu contre la tyrannie du régime des mollahs

Le 21 avril, Hamid Farrokhi, un petit marchand ambulant de la ville de Tabriz dans le nord-ouest de l’Iran est décédé des suites de ses brûlures. Il s’était immolé par le feu le 13 avril pour protester contre la tyrannie du régime des mollahs, devant la mairie du 8e arrondissement de Tabriz.

Cet homme de 45 ans, père de trois enfants, s’était rendu à la mairie pour récupérer ses misérables marchandises qui avaient été confisquées par les forces répressives. Il s’est heurté à un refus alors que c’est tout ce qu’il possédait pour faire vivre sa famille. Sous le coup de la misère et de son cortège de pressions, il a menacé de se suicider, mais les agents l’ont tourné en ridicule et provoqué à passer à l’acte.

Avant lui, Abdulkarim Ahmadi, un travailleur pauvre originaire de Divandarreh dans le Kurdistan, marié et père de deux enfants, s’était pendu le 21 mars à l’âge de 60 ans. Ne pouvant plus subvenir au minimum vital de sa famille, il avait mis fin à toute une vie de dur labeur. De même, le 22 mars, Younes Assakareh, un travailleur pauvre de Khorramchahr, dans le sud-ouest de l’Iran, avait perdu la vie des suites de ses brûlures. Lui aussi s’était immolé par le feu dix jours plus tôt pour protester contre les attaques répétées des agents contre sa misérable échoppe et tous les obstacles qu’ils mettaient pour l’empêcher de gagner sa vie.

En général, les travailleurs en Iran sont aux prises avec la pauvreté, la faim et le chômage tandis que l’immense richesse nationale est dilapidée par le régime dans la répression interne, l’exportation du terrorisme, la guerre dans la région et le funeste projet nucléaire qui va à l’encontre des intérêts nationaux ; ou bien elle est pillée par les dirigeants de la dictature religieuse.

Tant que ce régime sera au pouvoir, l’Iran connaitra la répression, la pauvreté, la faim, la prostitution, et la drogue. La seule manière de mettre fin à cette tyrannie c’est de renverser le régime inhumain des mollahs et d’instaurer la démocratie en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 21 avril 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe