samedi, février 4, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafIran-Résistance : Nouvelle attaque au missile des mollahs contre la Cité d'Achraf

Iran-Résistance : Nouvelle attaque au missile des mollahs contre la Cité d’Achraf

attaque au missile Grad contre la Cité d'AchrafCNRI – A 5h25 le vendredi 4 juillet, le régime des mollahs a une fois de plus attaquer la Cité d’Achraf à coups de missiles Grad. Cette attaque qui n’a causé aucune perte humaine, vient en réaction au soutien de 3 millions de chi’ites irakiens à Achraf, le retrait de l’OMPI de la liste terroriste et au plus grand rassemblement d’Iraniens le 28 juin à Paris. Le 26 mai le régime des mollahs avait déjà attaqué au missile Grad la Cité d’Achraf suite à la décision de la Cour d’Appel britannique supprimant l’OMPI de la liste des organisations proscrites.

 

CNRI – Ce communiqué a été publié par l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran le 4 juillet 2008.
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 juillet 2008

Nouvelle attaque au missile sur la Cité d’Achraf – Nouveau crime de guerre contre des personnes protégées sur le sol irakien

Appel au Conseil de sécurité, à la force multinationale et au gouvernement irakien pour sanctionner le fascisme religieux, évincer d’Irak le régime des mollahs,  expulser son ambassadeur et fermer son ambassade

attaque au missile Grad contre la Cité d'AchrafA 5h25 le vendredi 4 juillet, le régime des mollahs a une fois de plus attaquer la Cité d’Achraf à coups de missiles Grad. Cette attaque qui n’a causé aucune perte humaine, vient en réaction au soutien de 3 millions de chi’ites irakiens à Achraf, le retrait de l’OMPI de la liste terroriste et au plus grand rassemblement d’Iraniens le 28 juin à Paris. Le 26 mai le régime des mollahs avait déjà attaqué au missile Grad la Cité d’Achraf suite à la décision de la Cour d’Appel britannique supprimant l’OMPI de la liste des organisations proscrites.

Le régime des mollahs avait préparé le terrain à ce genre d’attaque criminelle depuis quelques temps. L’agence de presse officielle Mehr avait annoncé le 29 juin que les efforts de l’Angleterre et de l’UE pour sortir l’OMPI de la liste des organisations terroristes « inciteront le peuple irakien à agir et à mettre fin pour toujours à la présence de ce groupe terroriste en Irak. »

D’autre part, le régime des mollahs a répété les allégations mensongères comme quoi les Moudjahidine du peuple auraient « collaboré avec la garde républicaine irakienne pour massacrer 150.000 chi’ites en Irak » en 1991. Il appelle le gouvernement irakien à arrêter les dirigeants de l’OMPI et à « les traduire devant la justice criminelle irakienne ».

Le lendemain, le 30 juin, la chaine télévisée liée au régime iranien en Irak Al-Euphrate s’est interrogée : « Pour se débarrasser des groupes comme cette organisation terroriste en Irak, une attaque comme celle ‘du Saut du Lion’ (opération des forces irakiennes à Mossoul) n’est-elle pas nécessaire ? »

Hier, jeudi 3 juillet, Ali Dabbagh, le porte-parole du gouvernement irakien a déclaré : « Un mandat d’arrêt a été lancé contre des dirigeants de l’OMPI pour violations des principes et des normes reconnus. »

Parallèlement, Abdol-Aziz Hakim, pion notoire des mollahs iraniens en Irak, a repris les mensonges de ce régime contre l’OMPI et a exigé une fois de plus l’expulsion de l’OMPI d’Irak. (Agence de presse officielle Fars 4 juillet)

attaque au missile Grad contre la Cité d'AchrafLa demande d’expulsion des Moudjahidine du peuple d’Iran et l’appel à leur arrestation, à leur procès et au châtiment de leurs dirigeants, ainsi que l’agression militaire contre des personnes protégées à Achraf sont des violations du principe de non-refoulement des lois internationales et du droit humanitaire international, et de la IVe convention de Genève. Ce sont des crimes de guerre flagrants.

L’OMPI appelle une fois de plus le Conseil de sécurité de l’ONU, le CICR, le HCR, la force multinationale et le gouvernement irakien à condamner ce bellicisme et ces crimes de guerre du régime des mollahs, à châtier ses agents et l’évincer d’Irak, particulièrement en expulsant Kazemi Qomi son ambassadeur qui est un des chef de file de la Force terroriste Qods et à fermer l’ambassade des mollahs à Bagdad.

Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran
Le 4 juillet 2008

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe