jeudi, juin 20, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceLa députée bruxelloise Françoise Schepmans condamne les atrocités du régime iranien

La députée bruxelloise Françoise Schepmans condamne les atrocités du régime iranien

La députée bruxelloise Françoise Schepmans condamne les atrocités du régime iranien

« Cette manifestation est aussi une condamnation des atrocités et des meurtres commis par le régime iranien pour réprimer les protestations légitimes de la population iranienne« , a déclaré Mme Françoise Schepmans, membre du Parlement bruxellois au rassemblement du Norou. Elle a exprimé son soutien au combat des Iraniens pour la démocratie, la liberté et l’égalité entre les hommes et les femmes en Iran.

Au début du printemps, des milliers d’Iraniens se sont rassemblés à Bruxelles pour un rassemblement organisé par le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI). Le rassemblement a coïncidé avec le Nouvel An iranien, Norouz, et a appelé à la désignation du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) comme organisation terroriste. Les manifestants ont estimé que le CGRI est responsable de la répression des manifestations nationales en Iran. Ils ont exhorté l’UE à adopter une position ferme contre le terrorisme, le chantage et la prise d’otages du régime des mollahs. Plusieurs personnalités européennes et américaines de premier plan, ainsi que des membres du parlement belge, se sont adressés au rassemblement. Des militants iraniens ont organisé des performances et une grande exposition de rue, faisant de l’événement une démonstration passionnée de solidarité avec le peuple iranien.

Dans ses remarques à ce sujet, Mme Schepmans a condamné les atrocités et les meurtres commis par le régime iranien pour réprimer les protestations légitimes de la population. «Nous ne pouvons pas rester insensibles. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés face à cette bataille de première ligne menée par des femmes courageuses », a-t-elle déclaré.

Se référant à sa rencontre avec Mme Radjavi en novembre, Mme Schepmans a souligné la nécessité de soutenir les femmes courageuses qui mènent la bataille en première ligne pour la liberté et la démocratie en Iran. Elle a loué le combat de Maryam Radjavi pour être la voix de toutes ces femmes qui risquent leur vie pour la liberté et la démocratie en Iran. Schepmans a cité le slogan de Radjavi, « non à la religion obligatoire, non au gouvernement obligatoire et non au voile obligatoire« , comme une revendication de liberté et de choix individuels.

Mme Schepmans a également mentionné l’exigence de longue date du peuple iranien et sa résistance à désigner les gardiens de la révolution islamique comme organisation terroriste. Elle a précisé que c’était également la demande du Parlement européen et des organisateurs de la manifestation.

« Le peuple iranien et sa résistance ont exigé que les gardiens de la révolution islamique, responsables de tant de crimes, soient reconnus comme une organisation terroriste. »

Enfin, Mme Schepmans a souhaité une bonne année au peuple iranien et l’a encouragé à poursuivre son combat pour la liberté et la démocratie en Iran. Elle a exprimé son soutien à une république démocratique et laïque en Iran.