lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceCampagne des unités de résistance et des jeunes insurgés en Iran pour...

Campagne des unités de résistance et des jeunes insurgés en Iran pour le 41e anniversaire du début de la Résistance contre le fascisme religieux

Campagne des unités de résistance et des jeunes insurgés en Iran pour le 41e anniversaire du début de la Résistance contre le fascisme religieux

• Des portraits de Khomeiny, Khamenei et Soleimani brûlés ainsi que des panneaux et des entrées de centres de répression
• Préparation en vue de soutenir les soulèvements populaires avec le slogan « à bas Khamenei et Raïssi, vive Radjavi, vive la liberté »

À la veille du 20 juin, marquant le 41e anniversaire du déclenchement de la résistance nationale, la Journée des martyrs et des prisonniers politiques et l’anniversaire de la création de l’Armée de libération nationale iranienne, des unités de résistance et de jeunes insurgés ont lancé des campagnes d’activités dans tout l’Iran. Ils ont brûlé des portraits de Khamenei, Khomeini et Qassem Soleimani. Ils ont incendié des panneaux de centres de répression et d’espionnage. Ils ont envoyé des messages appelant à se préparer pour faire avancer la résistance, le soulèvement et à soutenir les protestations sociales.

Les unités de résistance ont lancé à cette occasion avec succès 41 campagnes à Téhéran, Machad, Chiraz, Ahwaz, Kermanchah, Qazvine, Shahrekord, Yassoudj, Semnan, Lahidjan, Dezfoul, Shoush, Nichapour, Sabzevar et Dehdasht. Elles ont mis le feu aux portraits infâmes de Khomeiny, Khamenei et Qasem Soleimani ainsi qu’à des panneaux et des entrées de centres de la milice du Bassidj, et de séminaires religieux centres d’ignorance et de crimes, et d’autres centres d’espionnage et de répression.

Les unités de résistance ont envoyé en même temps des messages vidéos sur les réseaux sociaux depuis Téhéran et diverses villes comme Islamshahr, Tabriz, Sari, Lahidjan, Chiraz, Shahrekord, Kouhdacht, Sari, Khorramabad, Sanandaj, Shahrekord, Islamabad-Gharb, Andimeshk, Ramsar et Ghaemchahr. Ces messages réaffirmaient leur détermination à soutenir les soulèvements sociaux. Ils disaient notamment : «Nous pouvons et devons libérer l’Iran et mettre fin à ces malheurs », « à bas le tyran, qu’il soit chah ou mollah », « dictateur, regarde venir ta fin », « Vive l’Armée de libération nationale iranienne », « à bas Khamenei, Raïssi, vive Radjavi » « Saluons le soulèvement historique du 20 juin 1981 qui a ouvert la voie à la résistance », « nous pouvons et devons détruire le régime des mollahs » et « célébrons le 20 juin, Journée des martyrs ».

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 19 juin 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe