vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsSoulèvement en Iran – Un 34e jour de manifestations et de grèves...

Soulèvement en Iran – Un 34e jour de manifestations et de grèves étudiantes, lycéennes et commerçantes

Soulèvement en Iran – Un 34e jour de manifestations et de grèves étudiantes, lycéennes et commerçantes

Soulèvement en Iran – N°67

Le mercredi 19 octobre, au 34e jour du soulèvement, les manifestations étudiantes et lycéennes se sont poursuivies à Téhéran et d’autres villes.

A l’Université Razi de Kermanchah, les étudiants ont manifesté en scandant « tant qu’on n’aura pas enterré les mollahs, ce pays ne sera pas un pays ». Face aux miliciens du Bassidj qui priaient sur le campus, ils criaient « vous priez les mains pleines de sang ». A l’Université Allameh, ils ont organisé un rassemblement de protestation pour les étudiants emprisonnés en criant « liberté, liberté, liberté ». Les étudiants en médecine de Zahedan scandaient « de Zahedan à Téhéran, je donne ma vie pour l’Iran ».

A Boukan et Sanandaj, les étudiants ont défilé avec les slogans « à bas le dictateur », « notre police est une honte » et « nous nous battrons et nous mourrons mais nous reprendrons l’Iran ». A Machad et Babolsar, les jeunes ont recouvert les murs de slogans. Les commerçants de Divandareh, Boukan et Mahabad ont poursuivi leur grève en solidarité avec le soulèvement.

Mercredi soir, dans la capitale, dans les rues Shariati, Zafar et Tehranpars, résonnaient les cris de « à bas le dictateur ». À Soltanabad, les jeunes ont contrôlé les rues en allumant des feux. À Ekbatan, les jeunes ont manifesté de nuit et affronté les forces répressives.

Les jeunes de Bandar Abbas ont barricadé une rue et scandé « à bas le dictateur ». A Karadj, ils ont incendié une bannière de Khamenei. À Mahabad, Kamiyaran, Sanandaj, Arak, Javanshir et Dehgolan ils ont manifesté de nuit aux cris de « à bas Khamenei ». À Saveh, ils ont contrôlé la route en allumant des feux. À Sanandaj, ils ont incendié la moto d’un garde de l’unité spéciale.

Jalal Mahmoud-Zadeh, député de Mahabad, a déclaré au parlement des mollahs: « Avec la grave perturbation d’Internet, nous avons perdu 7 à 8 millions d’emplois sur Internet, et les programmes intérieurs ne suffisent pas à résoudre les problèmes des gens. » (Site Jamaran, 19 octobre)

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 20 octobre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe