dimanche, décembre 4, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran - Soulèvement de Mahabad, occupation du gouvernorat et du commissariat, contre...

Iran – Soulèvement de Mahabad, occupation du gouvernorat et du commissariat, contre le martyre d’un jeune du soulèvement

Soulèvement en Iran – N°84

Ce jeudi 27 octobre, au 42e jour du soulèvement national, la vaillante ville de Mahabad a protesté contre le martyre d’Ismaïl Moloudi (Samko), tué hier par les pasdarans. La nuit dernière, les agents de sécurité ont voulu dérober son corps afin de l’enterrer en secret pour éviter que les gens ne se rassemblent à ses funérailles. Cependant sa famille les en ont empêché en résistant.

Aujourd’hui à Mahabad, après l’enterrement d’Ismail Moloudi, alors que la foule grossissait à vue d’œil, les habitants en colère se sont emparés du gouvernorat, du commissariat 11 et d’autres centres du pouvoir.

Des coups de feu retentissent dans toute la ville. Sur la place Esteghlal, un grand nombre de gens manifestent avec des slogans « à bas Khamenei » et des accrochages éclatent avec les agents répressifs. Des jeunes ont bloqué des rues avec des panneaux de signalisation arrachés et des blocs de trottoir. Les forces répressives ont tiré sur les gens dans la zone douanière de Mahabad où se trouve la maison d’Ismail Moloudi.

Ce matin, dans la rue Amir Abad de Téhéran, les gens ont manifesté avec le slogan « à coups de canon, de char ou de mitraille, il faut tuer les mollahs ». Les étudiants de Malayer ont également manifesté. Ce matin, à Gonbad-Kavous, de jeunes rebelles ont incendié et détruit une grande statue représentant la tête de Qassem Soleimani.

La nuit dernière, des habitants de Qasr-e-Chirine ont incendié plusieurs bureaux gouvernementaux et banques, faisant fuir les forces anti-émeutes. Ils ont aussi détruit les caméras de sécurité du régime dans divers secteurs. A Boukan, les jeunes ont pris le contrôle des rues en allumant des feux et en scandant « liberté, liberté, liberté ». A Malekchahr d’Ispahan, des heurts ont éclaté avec des agents et deux véhicules de la police ont été incendiés. A Boroujen, les manifestants ont mis le feu à un véhicule des pasdarans. Des manifestants à Tabriz ont mis le feu à une moto de la police dans la rue Bagh Qabaghi. Selon les médias officiels, le major Amir Kamandi des pasdarans a été tué mercredi dans la rue Sattar Khan dans un accrochage avec les manifestants.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 octobre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe