dimanche, septembre 25, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran : pour la journée des retraités de la sécurité sociale, manifestations...

Iran : pour la journée des retraités de la sécurité sociale, manifestations dans 20 provinces

Iran : pour la journée des retraités de la sécurité sociale, manifestations dans 20 provinces

« A bas Raïssi », « Il n’y a de dieu que Dieu, Raïssi est son ennemi », « Ni compromis, ni soumission, lutte jusqu’à la victoire », « Nous ne vivrons pas sous l’oppression, nous sacrifierons nos vies sur la voie de la liberté, assez de cette servitude »

Le 16 juillet, pour la Journée des retraités de la sécurité sociale en Iran, les retraités ont organisé des rassemblements et des manifestations dans 20 provinces contre le pillage de leurs droits et le mépris vis-à-vis de leurs revendications légitimes. Ils ont réclamé une augmentation de leurs pension alignée sur l’inflation astronomique qui les plonge dans une misère absolue. Mais le régime ne met même pas en œuvre les mesures approuvées par ses propres organes, d’augmenter les pensions de 38 %.

Les retraités ont manifesté à Téhéran devant le siège de la sécurité sociale et ses branches à Ahwaz, Chouchtar, Karadj, Ispahan, Kermanchah, Babol, Sari, Arak, Ardebil, Khoramchahr, Shoush, Bandar-Abbas, Zandjan, Ilam, Andimechk, Tabriz, Machad, Racht, Khorramabad, Qazvine, Sirjan, Dezfoul, Hamedan, Birjand, Bojnourd, Ramhormoz et Kerman.

Les manifestants en colère scandaient notamment : « à bas Raïssi« , « il n’y a de dieu que Dieu, Raïssi est son ennemi », « à bas le gouvernement de CM2 [référence au niveau d’études de Raïssi] », « canon, char et mitraille que les mollahs aillent au diable », « ni compromis, ni soumission, lutte jusqu’à la victoire », « combien de temps encore cette honte, vivre ou mourir », « s’il y avait moins de fraudes, notre problème serait résolu », « il faut crier contre toute cette injustice », « ni le parlement ni le gouvernement ne pensent à la nation », « ministre indigne, honte à toi », « dire que les retraites sont payées est un mensonge », « le gouvernement trahit, le parlement le soutient », « ça sera comme ça tous les jours tant que nous n’obtiendrons pas nos droits », « nous ne vivrons pas sous l’oppression, nous sacrifions nos vies dans la voie de la liberté, assez de cette servitude », « nous nous battrons, nous ne ferons pas de compromis ».

A Téhéran, des agents ont violemment chargé les retraités et procédé à des arrestations et les ont emmené vers un lieu inconnu. Les agents à Ahwaz ont diffusé avec des haut-parleurs puissants des slogans en faveur du régime, mais les manifestants ont répondu avec le slogan « aujourd’hui est un jour de deuil, les pensions des retraités s’accumulent sous les soutanes ».

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), a salué les retraités épris de liberté qui se sont dressés contre ce régime prédateur. Elle a déclaré : tout comme les manifestants d’Ahwaz l’ont scandé « il n’y a de dieu que Dieu et Raïssi est son ennemi », la bataille contre les ennemis de Dieu et du peuple continuera jusqu’à la victoire. Elle a appelé l’ensemble de la jeunesse à soutenir les manifestations des retraités et des travailleurs. Elle a souligné que la pauvreté croissante de l’immense majorité de la population ne prendra fin qu’avec le renversement de ce régime qui s’empare de la richesse de l’Iran ou la gaspille dans des projets nucléaires et de missiles antipatriotiques et l’exportation du terrorisme et de l’incitation à la guerre.

 

Secrétariat du Conseil national de la résistance iranienne

Le 17 juillet 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe