vendredi, février 3, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsAu 80e jour du soulèvement national, les manifestations et protestations se poursuivent...

Au 80e jour du soulèvement national, les manifestations et protestations se poursuivent à Téhéran et en province

Au 80e jour du soulèvement national, les manifestations et protestations se poursuivent à Téhéran et en province

Soulèvement en Iran – N°171

Le dimanche 4 décembre 2022, au 80e jour du soulèvement, les manifestations et les protestations se sont poursuivies à Téhéran et dans diverses villes d’Iran. A Sharhyar en banlieue de Téhéran, malgré les fortes chutes de neige, les gens ont protesté avec le slogan « à bas le dictateur ». À Yazdanchahr, dans la province d’Ispahan, des agents criminels ont abattu un jeune homme et en ont blessé un autre, après quoi des personnes en colère ont lancé une pluie de pierres sur la voiture des tueurs.

Dimanche soir, les gens ont organisé des manifestations nocturnes à Téhéran et dans diverses villes. Dans la capitale, à Tehranpars, malgré le froid intense, une manifestation nocturne a eu lieu avec le slogan « à bas la dictature religieuse ». Dans le quartier de Shahrak-e-Gharb, les manifestants scandaient « les 5, 6 et 7 [décembre], promis, on sera dans la rue », et « nous nous battrons et nous mourrons et nous reprendrons l’Iran ». Dans le quartier d’Ekbatan, les jeunes ont appelé les gens à participer au soulèvement en scandant « les voisins avec une conscience, le 5 [décembre] dans la rue » et ont fustigé le guide suprême du régime en criant « Khamenei Zahak (tyran légendaire), on va t’envoyer sous terre ». Dans le quartier de Majidiyeh Shomali, les gens ont protesté en lançant « à bas le dictateur ».

De jeunes insurgés à Boukan et Mahabad ont organisé une manifestation nocturne en allumant des feux de rue et à Racht ils ont manifesté en scandant « jurons sur le sang de nos camarades de résister jusqu’au bout ». A Qazvine, ils ont incendié la banderole du ministère du Renseignement. Ils ont mis le feu à une base répressive de la milice du Bassidj à Bandar-Langeh, à une statue de Qassem Soleimani à Qeshm, à une grande banderole de Khomeiny à Minab dans le Hormozgan, et à un panneau d’affichage du pouvoir à Nemine, dans la province d’Ardebil.

A Sari, les étudiants en médecine ont protesté avec le slogan « les étudiants préfèrent la mort à l’humiliation » et le personnel de l’hôpital Sina de Tabriz s’est mis en grève. Les agriculteurs ont organisé un rassemblement de protestation devant le service des eaux d’Ispahan sur le pont Khajou.

Une cérémonie de commémoration du martyr Mohammad Rassoul Momenizadeh s’est tenue à Racht et les funérailles du martyr Ehsan Ghasseminejad ont eu lieu à Kangavar en présence d’une foule de gens.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 5 décembre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe