samedi, février 4, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsAu 107e jour du soulèvement, un jeune abattu par les pasdarans à...

Au 107e jour du soulèvement, un jeune abattu par les pasdarans à Javanroud dans une commémoration de martyrs

Au 107e jour du soulèvement, un jeune abattu par les pasdarans à Javanroud dans une commémoration de martyrs

Soulèvement en Iran – N°211

Manifestations au bazar central de Téhéran, Semirom et Najaf Abad, grève des travailleurs du pétrole à Abadan et Ilam

Samedi matin 31 décembre, 107e jour du soulèvement, l’entrée du Grand Bazar de Téhéran a résonné des slogans « à bas le dictateur » et « à bas Khamenei ». Les forces répressives ont tiré des gaz lacrymogènes et arrêtés des commerçants. Les gens ont répliqué en criant « ordures, ordures », et des accrochages sporadiques ont éclaté. Ici et là fusaient les slogans « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] » et « pauvreté, corruption et vie chère, nous allons les renverser ». Les affrontements se sont étendus à la place du 15 Khordad et aux environs du bazar. Des secteurs du bazar de Téhéran ont fermé, notamment les bazars des chaussures, des joailliers, de l’électroménagers et des pièces détachées. Des forces répressives étaient aussi stationnées sur la place Valiasr par crainte de manifestations.

A Javanroud, les gens se sont rassemblés au cimetière Haj-Ebrahim pour tenir la cérémonie des 40 jours de deuil de 7 martyrs du soulèvement. Le régime, qui avait envoyé des renforts de Kermanchah dans cette ville afin d’empêcher les rassemblements, a fermé les voies d’accès au cimetière et empêché les gens de s’y rendre. Les gens ont protesté tout autour et ont été attaqués par les forces répressives qui ont ouvert le feu à balles réelles et tiré des gaz lacrymogènes. Plusieurs blessés ont été transportés à l’hôpital. Les gens en colère ont mis le feu au poste de police du cimetière et un cortège de manifestants a marché sur la ville en lançant les slogans « à bas le dictateur », « à bas Khamenei », «pasdarans, miliciens du Bassidj, vous êtes notre Daech » et « à bas les pasdarans ». Devant l’attaque brutale des forces répressives, les jeunes ont barricadé les rues et allumé des feux en scandant « Kurdes et Baloutches sont frères, ils ont soif de renverser Khamenei » et « Zahedan, Kurdistan, je donne ma vie pour l’Iran ». Un jeune de 22 ans du nom de Borhan Eliassi a été abattu par les tirs des forces répressives. La foule en colère s’est rassemblée devant la maison de ce martyr pour empêcher les forces du régime de voler son corps et a ensuite emmené sa dépouille au cimetière pour l’enterrer.

A Semirom, les gens ont manifesté devant le gouvernorat en scandant « à bas Khamenei », « on ne veut pas d’un gouverneur de Daech », « tant que les mollahs ne seront pas sous terre, ce pays ne sera pas un pays » et « n’ayez pas peur, nous sommes tous ensemble ». Des affrontements ont éclaté avec les forces répressives.

A Najaf Abad, les gens ont manifesté en lançant « nos dollars sont au Liban, nos jeunes sont en prison », « pauvreté, corruption et vie chère, nous allons les renverser » et « tant que les mollahs ne seront pas sous terre, ce pays ne sera pas un pays ».

À Abadan, les employés officiels de la raffinerie de pétrole ont organisé un rassemblement de protestation. Les employés de la compagnie pétrolière Azar de la province d’Ilam se sont rassemblés devant l’entreprise et les employés officiels de la raffinerie d’Arak se sont mis en grève. Une partie du marché de Racht était également en grève.

Samedi matin, de jeunes rebelles ont incendié la base de la milice du Bassidj à Anzali à coups de cocktails molotov.

Mme Maryam Radjavi a déclaré que Khamenei redoute même les martyrs, leurs noms et les hommages en leur mémoire. C’est pourquoi il a fait ouvrir le feu sur les habitants de Javanroud qui s’étaient rassemblés pour le 40e jour de deuil de 7 martyre du soulèvement, tuant Borhan Eliassi, un autre jeune courageux de cette ville. Ces crimes ne feront qu’alimenter les flammes du soulèvement.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 31 décembre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe