vendredi, janvier 27, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsAu 102e jour du soulèvement, 40e jour de deuil de Kian Pirfalak...

Au 102e jour du soulèvement, 40e jour de deuil de Kian Pirfalak et d’autres martyrs

Au 102e jour du soulèvement, 40e jour de deuil de Kian Pirfalak et d'autres martyrs

Soulèvement en Iran – N°204

« à bas Khamenei », « avec ou sans hijab, en avant vers la révolution »

Le lundi 26 décembre, au 102e jour du soulèvement, la cérémonie du 40e jour de deuil du petit martyr du soulèvement Kian Pirfalak, 9 ans, s’est tenue en présence d’une foule importante à Izeh. Les gens scandaient « à bas Khamenei », « à bas le dictateur », «d’Izeh au Kurdistan, je donne ma vie pour l’Iran » et « avec hijab ou sans hijab, en avant vers la révolution ».

Le régime des mollahs a l’intention de faire passer un prisonnier dénommé Modjahed Kourkour pour l’assassin de Kian Pirfalak et de l’exécuter. Cet homme a été arrêté dans un affrontement avec les pasdarans et les agents du renseignement. C’est pourquoi les participants à la cérémonie du 40e jour de deuil de Kian ont scandé « si Modjahed est exécuté, Izeh se soulèvera ».

Au même moment, la cérémonie du 40e jour de deuil du martyre Daniyal Pabandi, 17 ans, s’est tenue à Saqqez en présence d’une foule fervente qui scandait « à bas Khamenei », «à bas le dictateur » et « Kurdes, Baloutches et Azéris, liberté, égalité ».

Une large foule de Sanandaj a honoré la mémoire du martyr Aram Habibi à sa 40e cérémonie de deuil au cimetière de Behesht-Mohammadi. Les gens scandaient « à bas Khamenei » et « un martyr est vivant ». La foule criait à la mère du martyr : « Mère, ne pleure pas ton enfant, nous le vengerons. »

La cérémonie du 40e jour de deuil du martyre Hamed Molai s’est tenue à Dachti, dans la province d’Hormozgan, en présence de nombreuses personnes. Les participants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Hamed Molai, Soha Etebari, Kian Pirfalak, nous continuons votre voie. »

La voiture familiale de Soha Etebari, une adolescente de 12 ans, originaire de Bastak dans la province d’Hormozgan, a été criblée de balles par les forces répressives à un poste de contrôle dans la nuit du dimanche 25 décembre, à la suite de quoi Soha est décédée.

Dans la matinée du 26 décembre, de jeunes insurgés ont incendié la base de la milice du Bassidj à Kohandej, dans la province d’Ispahan, et des portraits de Qassem Soleimani à Téhéran à coups de cocktails Molotov.

Dimanche soir à Téhéran, les habitants des quartiers de Chitgar, Pounak et Shahine-Jenoubi ont scandé « à bas Khamenei, maudit soit Khomeiny », « Khamenei est un autre Khomeiny, celui-là est encore plus traître que l’autre », « à bas Khamenei le sanguinaire », « à bas Khamenei l’assassin ». A Karadj les gens scandaient « à bas Khamenei, à bas la milice du Bassidj, à bas les pasdarans » et « jurons sur le sang de nos camarades de résister jusqu’au bout ». Boukan et Mahabad ont été témoins de manifestations nocturnes de jeunes qui ont monté des barrages routiers en allumant des feux. De jeunes insurgés ont attaqué une base de la milice du Bassidj à Saveh et un séminaire des mollahs à Ahwaz à coups de cocktails Molotov.

Mme Maryam Radjavi a déclaré que pour le 40e jour de deuil du martyr Kian Pirfalak, et d’autres martyrs dans diverses villes, les gens ont scandé « à bas Khamenei », principale cause du martyre de cet enfant innocent et de la mort de centaines de milliers d’enfants et de jeunes d’Iran. Le jour n’est pas loin où le peuple iranien et sa résistance concrétiseront ce mot d’ordre et feront apparaitre l’arc-en-ciel de la liberté dans le ciel du pays.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 26 décembre 2022

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe