mercredi, février 1, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran Protestations8e jour de grève des travailleurs du pétrole, du gaz et de...

8e jour de grève des travailleurs du pétrole, du gaz et de la pétrochimie dans 12 provinces d’Iran

Ce samedi 8 août, la grève nationale des travailleurs et salariés des raffineries et des installations pétrolières, gazières et pétrochimiques s’est poursuivie dans 20 villes de 12 provinces. Les travailleurs de 44 raffineries, complexes et usines affiliés à l’industrie pétrolière, gazière et pétrochimique d’Ispahan, d’Ardebil, d’Azerbaïdjan occidental, d’Azerbaïdjan oriental, d’Ilam, Bouchehr, Khorassan-Razavi, Khouzistan, Fars, Sistan-Balouchestan, Markazi et Hormozgan sont en grève.

De plus en plus de travailleurs et de salariés d’entreprises et de raffineries se mettent en grève. Dès ce matin, les travailleurs embauchés sur contrat temporaire de la base Khatam des phases 2 et 3 d’Assalouyeh ont rejoint le mouvement.

Craignant la poursuite et l’extension de la grève, les autorités ont annoncé que 4 mois d’arriérés de salaires des employés et ouvriers de la société « Tanesh Gostar » de la centrale électrique de Pars du sud et 1 mois d’arriérés de salaires des travailleurs de la société « Sanat Pajohan » ont été versés sur les comptes des travailleurs. Mais ces derniers ont déclaré qu’ils continueraient leur grève jusqu’à ce que toutes leurs revendications soient satisfaites.

De leur côté, les travailleurs du complexe industriel de canne à sucre Haft Tappeh, en sont aujourd’hui 8 août à leur 55e jour de grève. Ils se sont rassemblés dans la ville de Suse et ont annoncé qu’ils continueraient à mettre en avant leurs revendications, notamment le limogeage de la direction prédatrice, affiliée au pouvoir et qui s’est emparée du complexe sous couvert de secteur privé.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), a salué la ténacité des grévistes et a appelé la population, en particulier les jeunes, à se lever pour les soutenir. Mme Radjavi a appelé l’Organisation internationale du travail et l’ensemble des syndicats à soutenir les protestations des travailleurs iraniens et à condamner les politiques anti-ouvrières du régime clérical.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 8 aout 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe