lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran – Nouveau raid contre la section 8 de la prison d’Evine

Iran – Nouveau raid contre la section 8 de la prison d’Evine

Un prisonnier victime d’une crise cardiaque

Dans la série d’attaques contre les prisonniers en Iran, le 30 juillet la garde spéciale de la prison d’Evine a lancé un nouveau raid sur la section 8 sous prétexte d’une inspection, se heurtant à la résistance des prisonniers. Au cours de cette attaque, un détenu de la minorité derviche a eu une crise cardiaque et a dû être transporté à l’unité médicale.

 

Plusieurs prisonniers politiques se trouvent également dans cette section. Afin d’augmenter la pression sur ces derniers, le régime les transfèrent régulièrement chez les prisonniers de droit commun.

Le 15 juillet dernier, au lendemain de l’accord nucléaire, les gardiens avaient fait un raid sur cette section durant la nuit, réveillant les prisonniers avant de mener des fouilles pendant plusieurs heures. À la mi-journée, les autorités avaient une fois de plus harcelé les prisonniers, dont certains suivaient le jeûne du Ramadan, les transférant de force dans la cour en pleine chaleur étouffante pour procéder à l’inspection de leurs affaires personnelles. Le même jour, les prisonniers politiques de la salle 12 et les prisonniers de la section 3 de Gohardacht (banlieue de Téhéran) avaient également été visés par leurs gardiens.

Propager l’idée d’une modération du régime alors que la répression s’intensifie dans la société et les prisons, relève de la complicité dans la répression du peuple iranien. Toute relation avec le régime iranien doit être subordonnée à l’amélioration de la situation des droits de l’homme en Iran, notamment avec un moratoire sur la peine de mort et la libération de tous les prisonniers politiques.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 aout 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe