vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran : “Mort au dictateur” scandaient les manifestants à Téhéran

Iran : “Mort au dictateur” scandaient les manifestants à Téhéran

Stade Azadi, Téhéran, 2 octobreCNRI – Aujourd’hui, le stade Azadi de Téhéran a été le théâtre d’affrontements avec les forces répressives. Les protestataires scandaient « Mort au dictateur ». Un dispositif de sécurité avait été préparé dès la veille contre toute manifestation pour le match de football d’aujourd’hui.

Une foule en colère a incendié les bus que les forces de sécurité avaient amenés pour emmener d’éventuelles personnes arrêtées dans le stade. Plusieurs bus ont aussi été incendiés sur la place Azadi à Téhéran.

Les forces de sécurité étaient massivement présentes dans le stade. Ridiculisant le dispositif du régime, les Téhéranais ont rebaptisé le « stade de la Liberté (Azadi) » en « garnison de la liberté ».

Les protestations se sont répandues dans les alentours comme les places Sadeqieh, Mirdamad, Towhid, Haft-e Tir (Rezaii-ha), Enqelab et l’avenue Enqelab.

Les mesures de sécurité s’étendaient jusqu’à l’autoroute de Karadj, connectant Téhéran au stade Azadi. Des barrages empêchaient les gens de se rendre à Téhéran.

Dans les événements d’aujourd’hui, de nombreux manifestants ont été arrêtés et d’autres blessés.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 octobre 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe