jeudi, juin 20, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceIran : Mise en scène ridicule des mollahs pour accuser l’OMPI d’attentats...

Iran : Mise en scène ridicule des mollahs pour accuser l’OMPI d’attentats au cours de l’Achoura

 CNRI – Par le biais d’une mise-en-scène ridicule, le régime inhumain des mollahs a accusé des « mercenaires et Monafegh [terme du régime pour désigner les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI)] » ainsi que des « groupes extrémistes » d’avoir jeté des grenades en direction des participants des processions de deuil de l'Achoura, à Torbat-e-Jam dans l'est de l’Iran le 7 janvier 2009, qui a fait des morts et des blessés (agence de presse officielle Fars, 8 janvier 2009).

La dépêche rapporte également la « rapidité significative avec laquelle la sécurité de la province » a arrêté les « suspects », et obtenu des «aveux» sur «les liens des auteurs du crime avec des agents étrangers », et exprime l'espoir que les individus arrêtés seront « châtiés dès que possible. »

De cette façon, le régime des mollahs manigance l’exécution de prisonniers et d’opposants. La mise en scène ridicule du régime rappelle ses accusations lancées contre l’OMPI pour l'attentat dans le sanctuaire de l'Imam Reza à Machad, ainsi que le massacre de pèlerins innocents durant les processions de l’Achoura en 1994.

Nul n'a commis autant de crimes contre les différentes religions et leurs fidèles, chi’ites, sunnites, chrétiens et juifs y compris, que le fascisme religieux au pouvoir en Iran. L'assassinat de dirigeants religieux chrétiens en 1994, l'assassinat de pèlerins à La Mecque en 1987, la répression violente des derviches et de la destruction de leurs mosquées et centres religieux dans diverses villes constituent une partie de ces crimes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 janvier 2009