vendredi, février 3, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueIran - Maryam Radjavi : le soulèvement du peuple iranien invalide la...

Iran – Maryam Radjavi : le soulèvement du peuple iranien invalide la mise en scène électorale

manifestation hostile au pouvoir, Téhéran, 13 juin 2009– Le peuple iranien est décidé à déraciner ce régime

CNRI – Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a estimé que le soulèvement du peuple iranien reflète le boycott étendu de l’élection des mollahs. Elle a affirmé que ce soulèvement général et la résistance courageuse de la jeunesse devant la répression sauvage aux cris de « Les Iraniens n’acceptent pas l’humiliation » et « Mort au dictateur !» qui ont retenti à travers le monde, sanctionnent l’invalidité du show électoral des mollahs.

manifestation hostile au pouvoir, Téhéran, 13 juin 2009– le peuple iranien est décidé à déraciner ce régime

CNRI – Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a estimé que le soulèvement du peuple iranien reflète le boycott étendu de l’élection des mollahs. Elle a affirmé que ce soulèvement général et la résistance courageuse de la jeunesse devant la répression sauvage aux cris de « Les Iraniens n’acceptent pas l’humiliation » et « Mort au dictateur !» qui ont retenti à travers le monde, sanctionnent l’invalidité du show électoral des mollahs.

Les autorités du régime, a relevé Mme Radjavi, ont reconnu que ces manifestations n’ont rien à voir avec les candidats. Elle a ajouté que les manifestants, comme la majorité du peuple iranien, sont opposés au régime dans sa totalité.  A ses yeux, leur manifestations courageuses montrent que la société est prête et que le peuple iranien veut déraciner la dictature religieuse pour instaurer la liberté et la démocratie.

Mme Radjavi a exhorté les jeunes dans l’ensemble du pays à soutenir les manifestants. Elle a appelé la communauté internationale et les instances de défense des droits de l’homme à condamner la répression sauvage des protestations contre le pouvoir et à intervenir d’urgence pour sauver la vie de centaines de jeunes arrêtés hier.

incendie d'une moto de milicien par la foule en colèreElle a ajouté que négocier, faire des concessions et composer avec ce régime moyenâgeux n’est en rien justifié aux yeux du peuple iranien qui condamne ces pratiques.

Hier Téhéran et la plupart des villes, comme Chiraz, Ispahan, Machad, Zahedan, Babol, Ghazvine, Sari, Karadj, Tabriz, Chahsavar, Oroumieh, Bandar-Abbas, Arak, Birjand ou Dezfoul, ont été le théâtre de manifestations populaires pendant lesquelles les jeunes en colère protestaient contre la théocratie. Ils réclamaient le renversement de la dictature des mollahs et de toutes ses factions. Les charges des pasdarans et des forces de sécurité et anti-émeutes ont fait de nombreux blessés et des centaines de personnes ont été arrêtées.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 juin 2009

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe