mardi, novembre 29, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : L’état d’un prisonnier politique se détériore à la prison de...

Iran : L’état d’un prisonnier politique se détériore à la prison de Gohardacht

Sample ImageCNRI – Selon les informations obtenues de la section 4 de la prison de Gohardacht dans la ville de Karaj (banlieue de Téhéran), la santé d’Ali Moezzi, un père de famille de 66 ans, prisonnier politique, s'est détériorée depuis trois semaines. Bien que le dispensaire de la prison ait demandé son transfert dans un hôpital à l'extérieur, les autorités carcérales refusent de le faire.

M. Ali Moezzi a été prisonnier politique dans les années 1980. Ses reins, qui ont été gravement endommagés sous la torture à cette époque, sont dans un état bien pire maintenant, de telle manière qu'il est incapable de manger et de boire.

Ali Moezzi a été arrêté le 11 novembre 2008, après un raid violent contre son domicile par les agents du ministère du Renseignement (Vevak). Il était accusé d’avoir rendu visite à son enfant et à des proches à la Cité d’Achraf. Après son arrestation, Moezzi a été transféré à l'isolement dans le quartier 8, connu sous le nom de Sepah (gardiens de la révolution), et a été soumis à un interrogatoire par le Vevak. Il a passé sept mois en isolement cellulaire dans la section du Sepah où il a enduré des tortures physiques et psychologiques. Le tribunal des mollahs à Karadj a condamné Ali Moezzi à cinq ans de prison.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 23 aout 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe