samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran :Les sanctions et une politique de fermeté, sont le seul moyen...

Iran :Les sanctions et une politique de fermeté, sont le seul moyen de traiter avec les mollahs

ImageDavantage de “concessions” encouragent le fascisme religieux à faire chanter la communauté internationale pour obtenir la bombe

CNRI – Selon les agences de presse internationales, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne ont décidé de faire des concessions dans le domaine du combustible nucléaire civil, du commerce, de la technologie et de la sécurité au régime des mollahs pour qu’il se plie aux demandes du Conseil de Sécurité. Et ce malgré le fait que la dictature religieuse au pouvoir en Iran poursuit à plein rythme ses projets  nucléaires en défiant la date limite du Conseil de sécurité et l’enrichissement d’uranium depuis plus d’un mois.

La décision de donner davantage de concessions au régime des mollahs survient alors que selon ses dirigeants, les négociations de ces trois dernières années ont donné à Téhéran  la possibilité de compléter de nombreux projets et aussi de se rapprocher de la bombe atomique.  

Ces dernières semaines, Ahmadinejad et plusieurs autorités du programme nucléaire se sont vantés non seulement d’avoir terminé le cycle du combustible mais aussi d’avoir enrichi de l’uranium à 4,8%. Ahmadinejad a déclaré : “Maintenant que l’Iran a rejoint le club nucléaire international toutes les équations se feront en faveur de l’Iran”. 

Dans son dernier rapport au Conseil de Sécurité, l’Agence internationale de l’énergie atomique a réaffirmé que le régime iranien n’avait pas été coopératif.
 
Mohammad Mohadessine, Président de la commission des affaires étrangères du CNRI, a mis en garde contre la poursuite de la politique de complaisance avec le fascisme religieux au pouvoir en Iran cette fois sous prétexte de « concessions ». Il a déclaré que tout retard dans l’adoption d’une politique de fermeté et la mise en place de sanction globales contre cette tyrannie médiévale lui donnera ce dont elle a le plus besoin pour se doter d’armes atomique, à savoir du temps. Cela mettra la région du Moyen-Orient et le monde face à la catastrophe de voir le “financier central” et « le parrain le plus actif du terrorisme d’Etat » détenir l’arme la plus dangereuse au monde et la perspective d’une guerre.
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 mai 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe