mercredi, février 1, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : les prisonniers contraints de participer à la mascarade électorale

Iran : les prisonniers contraints de participer à la mascarade électorale

Iran : les prisonniers contraint de participer à la mascarade électorale

Dans la suite des mesures du régime des mollahs pour augmenter le nombre de votants, les sbires du régime font pression sur la population carcérale du pays pour participer à la mascarade électorale de la présidentielle en Iran.

Notamment, dans la prison centrale d’Oroumieh (nord-ouest de l’Iran), le directeur adjoint de la prison, Peiman Khanzadeh a annoncé dans les haut-parleurs de la prison que la participation des prisonniers au scrutin était obligatoire.

En cas de refus, il a menacé de les priver de parloir et de visite avec leurs familles pendant trois mois. Il a en outre fait pression sur ceux qui n’ont pas leur papier identité, de demander à leurs familles de les amener afin de pouvoir participer au vote obligatoire.

Par ailleurs, dans la prison de Dizelabad (Kirmanchah, à l’ouest de l’Iran) les autorités ont également menacé les prisonniers de leur interdire le parloir et les visites des familles pendant un mois en cas de refus de prendre part à la fausse élection.

Le 17 mai, Ali-Asghar Jahanguiri, directeur de l’organisation des prisons iraniennes, a déclaré : « Des urnes seront installées dans les prisons pour permettre aux prisonniers qui auront leur papier d’identité de participer au suffrage électoral. »

Secrétariat du conseil national de la résistance iranienne
Le 19 mai 2017

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe