mardi, février 7, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran : le régime a poursuivi son programme nucléaire, selon l'AIEA

Iran : le régime a poursuivi son programme nucléaire, selon l’AIEA

Des autorités de l’AIEA et des représentants d’Etats membres soulignent que le régime iranien a continué son programme nucléaire

La Résistance iranienne appelle à l’adoption d’une position ferme et à la mise en place de sanctions contre le régime des mollahs

CNRI – A la suite d’une révélation majeure par la Résistance iranienne à Bruxelles le 20 février, le sous-directeur général de l’AIEA, Oli Heinonen, en référence à un corps de rentrée de missile, a déclaré dans une réunion de l’Agence lundi que le composant – qui ramène le missile de la stratosphère – a été configuré d’une manière laissant fortement croire qu’il est destiné à porter une ogive nucléaire. Ses remarques ont clairement irrité le chef de la délégation du régime, selon des diplomates.

D’autre part, le représentant britannique à l’AIEA a affirmé que les dates sur certains  documents présentés au bureau des gouverneurs de l’Agence dépassaient 2003 contrairement à des rapports suggérant que le régime avait arrêté son programme à ce moment-là.

Le 24 février, dans une interview sur CNN, Mike McConnell, directeur du National Intelligence américain, a réitéré que le rapport du NIE n’avait pas dit que le régime avait arrêté son programme d’armes nucléaire. Le rapport a seulement suggéré que la production d’ogive nucléaire avait été interrompue, a-t-il précisé. Il a ajouté que les événements de 2003 ont forcé le régime à arrêter ces activités, mais a noté qu’elles ont été menées en secret, que le régime ne l’a jamais admis et qu’il a pu le relancer.

L’ambassadeur du régime aux Nations unies a déclaré aux journalistes lundi que certaines informations présentées à l’AIEA n’étaient pas dignes de foi parce que fournies par l’opposition iranienne. Associated Press a rédigé une dépêche le 26 février disant que "l’ambassadeur d’Iran aux Nations unies a dit qu’un groupe d’opposition iranien fournit des preuves fabriquées à Washington visant à montrer que le gouvernement de Téhéran a essayé de produire des armes nucléaires."

Lors de sa conférence de presse à Bruxelles le 20 février, la Résistance iranienne a dévoilée en détail le projet secret de tête nucléaire du régime situé dans le secteur Khojir, dans le sud-est de Téhéran, et le centre de Commandement et de Contrôle pour produire la bombe atomique situé dans le site Mojdeh à Téhéran.

Le rapport récent de l’AIEA, malgré ses lacunes et des graves faiblesses, montre clairement que le régime des mollahs continue à tromper et à dissimuler son programme nucléaire et qu’il n’a jamais abandonné ses projets de produire des bombes ou des ogives atomiques.

La Résistance iranienne appelle le Conseil de Sécurité des Nations Unies à stopper la dictature religieuse dans sa course à la bombe atomique en adoptant immédiatement des sanctions complètes en armes, en pétrole, diplomatiques et technologiques. Tout retard dans la mis en place de sanctions permettra au régime de poursuivre ses efforts pour se doter de l’arme nucléaire.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 février 2008