dimanche, novembre 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran : Le ministre de la communication, un ancien des commandos de...

Iran : Le ministre de la communication, un ancien des commandos de la mort

Mohammad Soleymani, ministre des Communications et de la technologie d’AhmadinejadLe ministre de la communication et de la technologie d’Ahmadinejad  a fait partie du commando de la mort contre Massoud Radjavi à Paris en 1983

Mohammad Soleymani, ministre des Communications et de la technologie d’Ahmadinejad a un long passé de terrorisme contre les opposants iraniens à l’étranger.

En janvier 1983, Soleymani avait été envoyé avec un commando de 14 pasdarans spécialement entraînés en France. La mission de ce groupe était d’attaquer le domicile à l’époque du dirigeant de la résistance iranienne Massoud Radjavi, en banlieue parisienne à Auvers-sur-Oise.

Le 8 janvier 1983, en mission de reconnaissance dans le secteur, Soleymani et l’attaché culturel de l’ambassade d’Iran à Paris étaient arrêtés par la police qui gardait la résidence de M. Radjavi. Ils filmaient les lieux et les différents points d’accès. Les arrestations ont fait échouer ce plan d’assassinat.

Treize des 21 ministres proposés ont un long passé dans le corps des pasdarans, le ministère de la défense et les organes qui en dépendent. Davoud Danech-Jafari, Hossein Saffar Harandi, Mostafa Mohammad-Nadjar, Seyyed Mehdi Hachemi, Mohammad Jahromi, Massoud Mir-Kazemi, Seyyed Parviz Fattah, Mohammad Saïdi-Kia, Mohammad-Reza Eskandari, Mohammad Rahmati, Alireza Tahmassebi, Mohammad Soleymani et Alireza Ali-Ahmadi, proposés respectivement pour les ministères de l’Economie et des Finances, de la Culture de l’Orientation islamique, de la Défense, de l’Assistance publique et de la Sécurité sociale, du Travail et des Affaires sociales, du Commerce, de l’Energie, du Logement, de la Croisade de l’Agriculture, du Transport, de l’Industrie et des Mines, de la Communication et de la Technologie, et des Coopératives, sont d’anciens commandants et officiers des pasdarans ou sont issus d’organes dépendants.

Mostafa Pour-Mohammadi, Gholam-Hossein Mohseni Eje’i et Ali Karimi Rad, proposés pour l’Interieur, les Renseignements et la Justice, ont un long passé au ministère des renseignements et dans le judiciaire et ont joué un rôle direct  dans la torture et l’exécution de dizaines de milliers de prisonniers politiques des Moudjahidine du peuple et d’autres groupes de l’opposition. Le ministre proposé pour le portefeuille des affaires étrangères, Manouchehr Mottaki a joué un rôle de premier plan dans l’exportation de l’intégrisme et du terrorisme, et spécialement dans l’assassinat d’opposants, tant dans sa fonction d’ambassadeur en Turquie qu’à son poste de responsable des affaires étrangères et de numéro deux de l’Organisation de la culture et de la communication islamiques.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 août 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe