dimanche, janvier 29, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran: Le dernier rapport de l'AIEA met à nouveau en évidence le...

Iran: Le dernier rapport de l’AIEA met à nouveau en évidence le projet d’armement nucléaire mollahs

 Il souligne la nécessité de sanctions globales

Les négociations et concessions occidentales constituent l’aide la plus importante aux mollahs pour la production de la bombe atomique

CNRI – Le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), jette à nouveau une lumière internationale sur les efforts du régime iranien pour poursuivre et développer son projet d’arme nucléaire, tout en se livrant à la tromperie et au secret. Cela exige plus que jamais l'adoption d'une politique ferme et de sanctions globales contre le régime iranien.

Le rapport de l'AIEA fait part d’une préoccupation particulière sur l'absence de réponse à l'agence quant aux expériences à dimension militaire de son programme nucléaire. À cet égard, il note que « l'agence n'a pas encore reçu de réponse positive de l'Iran dans le cadre de la demande de l'agence et, par conséquent, n'a pas eu accès aux informations, documents, lieux ou individus concernés ».

Le nouveau rapport de l'AIEA indique que le nombre des centrifugeuses déployées par le régime a maintenant atteint les 7000, soit une augmentation de 30 % par rapport au nombre mentionné dans le rapport de février. Le régime iranien a aussi augmenté ses stocks d'uranium faiblement enrichi (UFE) de 500 kg, selon le gendarme nucléaire.

Le rapport ajoute que le régime clérical a refusé d'accorder aux inspecteurs l'accès aux réacteurs à eau lourde de la ville d'Arak. Il parle également de la mise à l'essai et du déploiement de modèles de centrifugeuses plus avancés, que le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) avait révélés.

Parmi les autres points mis en évidence dans le dernier rapport de l'AIEA, il y a notamment: la non application du protocole additionnel et la violation des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et les demandes du Conseil des gouverneurs de l’AIEA, y compris la suspension de l'enrichissement d'uranium et les projets liés à l'eau lourde, ainsi que des réponses évasives aux demandes d’informations sur de nouveaux projets comme la centrale nucléaire de Darkhovine.

Bien que le rapport de l'AIEA n'ait pas noté de nombreux autres aspects des activités nucléaires du régime iranien et qu’il ait fermé les yeux sur des dizaines d’autres violations, il montre clairement que la politique de négociations et de concessions des pays occidentaux a été des plus bénéfique aux mollahs, en matière d'expansion et d'achèvement de leur projet nucléaire.

Alors que le régime se rapproche rapidement de la fabrication de l’arme nucléaire, c’est une grande erreur de lui fournir l'occasion de clarifier sa position sur les négociations d’ici la fin de 2009. Cette opportunité place le régime plus près de son objectif.

La mansuétude et la retenue avec le régime des mollahs persiste alors que Mahmoud Ahmadinejad, son Président, s’est vanté le 4 juin des acquis de son gouvernement ces quatre dernières années en mettant le doigt sur le consentement et les concessions des pays occidentaux à son régime. «Aujourd'hui, a-t-il dit, nous avons atteint la capacité nucléaire. » Il a affirmé qu’avant, le régime avait dû mener de nombreuses séries de négociations «juste sur trois centrifugeuses », alors que maintenant « plus de 7.000 centrifugeuses sont en activité ». Avant cela, il avait rejeté la suspension de l'enrichissement d'uranium, en disant : «Nul ne peut entraver notre progrès vers la production du combustible nucléaire. » (Agence de presse Fars, 14 avril 2009).

La Résistance iranienne rappelle les menaces immédiates et graves que pose pour la paix et la tranquillité dans la région et dans le monde la capacité du régime intégriste et terroriste des mollahs d'acquérir une bombe atomique. La Résistance iranienne appelle donc le Conseil de sécurité à adopter immédiatement des sanctions globales en armes et en pétrole, diplomatiques et technologiques contre le régime iranien.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 6 juin 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe