mardi, novembre 29, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran : La décision des mollahs d’installer 3000 centrifugeuses nécessite des sanctions...

Iran : La décision des mollahs d’installer 3000 centrifugeuses nécessite des sanctions globales

CNRI – Le porte-parole du ministère des affaires étrangères du régime iranien a déclaré le 12 novembre que le régime avait l’intention d’installer 3.000 centrifugeuses pour l’enrichissement d’uranium d’ici mars 2007. Les mollahs ont jusqu’à présent reconnu la mise en marche de deux cascades de 164 centrigugeuses pour enrichir de l’uranium.

Le président de la Commission des Affaires étrangères du CNRI, Mohammad Mohadessine, a estimé que "les déclarations du porte-parole du ministère des affaires étrangères confirment les avertissements lancés par la Résistance iranienne depuis l’an dernier comme quoi le régime des mollahs va produire le combustible nécessaire pour fabriquer au moins une bombe atomique avant la fin de 2007.” 

Il a ajouté que les circonstances actuelles demandaient la mise en place d’un embargo diplomatique, en armes, en technologie et en pétrole contre le fascisme religieux au pouvoir en Iran pour l’empêcher d’obtenir des armes nucléaires. 

Soulignant que le régime des mollahs, affaibli et en pleine crise interne, défie la volonté de la communauté internationale, M. Mohadessine a déclaré: "Tout retard dans la mise en place de sanctions contre ce régime ira à l’encontre des intérêts suprêmes du peuple iranien et sapera la paix et la sécurité internationale.” 

S’adressant à ceux qui s’opposent aux sanctions pour des considerations économiques, il a mis en garde que si le régime clerical devaient se doter d’armes nucléaires, la moindre des choses que ces pays perdraient, serait leurs intérêt économiques.

Le mépris du régime des mollahs pour les appels répétés de la communauté internationale et le Conseil de sécurité de l’ONU à suspendre les activités d’enrichissement d’uranium est dû en partie à l’incapacité de la communauté internationale d’adopter une politique de fermeté et la poursuite par l’Union Européenne  de quatre années de négoctiation avec le régime des mollahs. Cette politique a malheureusement donné au régime plus de temps et lui a permis de se rapprocher de la bombe atomique.
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 novembre 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe