lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRIIran – L’Organisation de l’énergie atomique des mollahs : pas de protocole...

Iran – L’Organisation de l’énergie atomique des mollahs : pas de protocole additionnel Pas d’inspecteurs à Parchine

CNRI – Le 3 mai, à l’approche de la visite d’une délégation de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l’organisation de l’énergie atomique du régime iranien a une fois de plus rejeté l’accès du site de Parchine aux inspecteurs de l’AIEA.

“Ils n’ont légalement aucun droit d’inspecter Parchine parce que nous n’appliquons pas le protocole additionnel et même si nous l’appliquions, il faudrait réglementer cet accès. » (Agence Fars des pasdaran, 3 mai).

Il a une fois de plus souligné que le régime n’avait aucune intention de réduire son programme nucléaire – qui n’a d’autre objectif que de produire des armes nucléaires – et a réitéré que « nos installations atomiques ne vont pas suspendre leurs opérations ».

Ces trois dernières années, les inspecteurs de l’AIEA ont fréquemment demandé à se rendre dans une certaine section de Parchine pour y étudier des aspects inconnus du programme nucléaire militaire, mais le régime des mollahs s’y est toujours opposé. Durant cette période, selon de nombreuses informations, le régime a effectué des changements majeurs dans ces sections de Parchine pour effacer toute trace d’essais nucléaires.

Les déclarations du porte-parole de l’organisation atomique des mollahs démontrent que contrairement à toutes ses prétentions des derniers mois, la dictature religieuse continue ses dissimulations et ses tromperies en poursuivant sa politique pour se doter de l’arme atomique et n’a aucune intention de transparence dans ce domaine.

Ces dernières années, le régime iranien a dissimulé des sections de son projet d’armes nucléaires dans ses sites militaires conventionnels et sous prétexte que les inspections de sites militaires n’entrent pas dans les compétences du mandat de l’AIEA,  il lui en a bloqué l’accès.

La Résistance iranienne souligne une fois de plus que l’application du protocole additionnel par le régime iranien et un accès sans obstacles et sans conditions de l’AIEA à tous ses sites nucléaires comme à ses spécialistes sont des mesures essentielles pour s’assurer que les mollahs ne se dotent pas de la bombe atomique.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 mai 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe