jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran : Khameneï apporte son plein soutien à Ahmadinejad et fait taire...

Iran : Khameneï apporte son plein soutien à Ahmadinejad et fait taire les factions rivales

ImageRafsandjani alarmé par l’ampleur des purges dans les rangs du régime  

Lors d’une réunion lundi d’imams de la prière du vendredi venus de tout le pays, Khameneï, le guide suprême du régime, a exprimé son plein soutien au président du régime Ahmadinejad en disant : “Il faut soutenir le gouvernement. En toute honnêteté, le gouvernement actuel, en particulier le président est jugé très injustement dans certains commentaires. Les indiscrétions qui ont lieu ne peuvent pas du tout être l’émanation du travail de ce gouvernement.” Khameneï a dit que les critiques et les analyses de certains journaux sur le gouvernement actuel étaient injustes et qu’il fallait sérieusement éviter toute action ou parole ravivant les antagonismes de la période électorale.

L’intention de Khameneï en convoquant les imams du vendredi était de les informer de l’ampleur des purges actuelles et à venir qui touchent les factions rivales depuis l’arrivée d’Ahmadinejad à la présidence.

Rafsandjani s’est adressé à ce rassemblement le jour suivant pour se plaindre : “Malheureusement, l’unité et la cohésion nationale sont menacées et ont été gravement endommagées … Beaucoup sont devenus agressifs aujourd’hui et se sont mis à détruire les acquis du passé et même s’engagent dans une mise à l’écart collective et le renvoi d’individus décidés et capables. Cette situation mine l’Etat et le pays (…) Nous ne devons pas gaspiller nos ressources en éliminant ou en écartant un groupe.” Rafsandjani dont la propre famille a accumulé une fortune colossale avec le pillage des ressources de la nation iranienne, a déclaré : “C’est bien de combattre la corruption. Mais il ne faut pas détruire la réputation des gens dans cette voie et en abuser à d’autres fins.”

Essayant d’éviter un nouveau morcellement de son autorité, Rafsandjani a exprimé son soutien à Ahmadinejad en soulignant: “Notre travail au conseil de discernement des intérêts de l’Etat ce n’est pas de s’ingérer dans les affaires de l’exécutif ou de nous quereller avec les  membres de l’exécutif. Notre rôle est de superviser.”

Le mollah Hassan Rohani, ancien secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale du régime, qui est actuellement la cible d’attaques pour son rôle dans les négociations nucléaires de ces deux dernières années, a défendu le bilan de Rafsandjani et de Khatami lors de ce rassemblement en disant : “Depuis que ce gouvernement s’est mis au travail il y a trois mois, la question de la saisine de notre dossier nucléaire par le Conseil de Sécurité a été discuté deux fois, et une autre fois ils ont été jusqu’au Conseil de Sécurité en profitant de paroles prononcées par le président dans un discours.” Rohani a évoqué les grandes purges dans le régime : “Tout ceux qui ont accepté la base de cette révolution, de cette constitution et de ce leadership doivent se voir offrir une chance de participer à la gestion des affaires (…) pour être prêts à défendre l’Etat quand le danger apparaît.” Il a mis en garde contre la formation de mouvements clandestins secrets, disant que “l’unité ne peut s’obtenir par la contrainte et nous ne pouvons y être indifférents.” Rohani a dû faire face aux vives protestations des imams du vendredi et a quitté la salle sans répondre aux questions, et en provoquant l’interruption de la réunion.  

Khameneï qui a purgé les plus hauts échelons de la dictature religieuse en installant Ahmadinejad à la présidence, a maintenant commencé une purge étendue de la faction rivale à la base. La tentative désespérée de Khameneï de donner une cohésion à ce régime médiéval, la montée de la répression, l’exportation accrue de l’intégrisme et du terrorisme, et la course accéléré aux armes atomiques, ne pourront sauver ce régime de sa fin certaine. Cette dictature religieuse cernée de crises, à laquelle s’oppose  95% de la population iranienne qui aspirent à un changement de régime, sera incapable de forger son unité et d’empêcher son renversement.   

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 novembre 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe