jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueIran-Irak : Maryam Radjavi condamne l’attentat de Samara

Iran-Irak : Maryam Radjavi condamne l’attentat de Samara

Iran-Irak : Maryam Radjavi condamne l’attentat de Samara CNRI – Mme Maryam Radjavi, Présidente de la République élue de la Résistance iranienne, a condamné l’attentat à la bombe et l’attaque terroriste contre le mausolée de l’Imam Ali an-Naghi et de l’Imam Hassan al-Askari (les 10e et 11e Imams chi’ites) dans la ville irakienne de Samara.

« Les fascistes religieux au pouvoir en Iran ont réalisé qu’ils sont perdants sur la question nucléaire et dans la progression du processus politique et de la formation d’un gouvernement d’union nationale en Irak. Ils ont par conséquent trouvé leurs intérêts en semant des troubles en Irak et dans l’escalade du conflit confessionnel. Quand l’affaire des caricatures n’a pas suffi, les mollahs ont eu recours aux attentats, au terrorisme et au massacre », a ajouté Mme Radjavi. 

Maryam Radjavi a présenté ses condoléances à tous les musulmans, spécialement aux chi’ites,  et aux peuples d’Irak et d’Iran.  “Cette tragédie amère, a-t-elle dit, est certainement condamnée par tous ceux qui sont épris de liberté dans le monde, et ne peut être exploitée que par le régime iranien qui cherche à semer la discorde en Irak. Le peuple irakien est pleinement conscient du modus operandi criminel de ce régime. »

2,8 millions d’Irakiens ont noté en avril dernier que « semer la discorde entre les religions et les ethnies » fait partie des objectifs évidents du régime iranien. 
 
En juillet dernier, une conférence tripartite en Irak, en présence d’une délégation du parlement européen, de forces démocratiques irakiennes et des Moudjahidine du peuple, soulignait : « Alors que les Chi’ites, les Sunnites, les Arabes et les Kurdes, ont vécu en paix et en harmonie en Irak pendant des années, le régime iranien fomente le terrorisme et verse le sang de la population innocente en Irak en dépensant de grandes sommes d’argent."

Maryam Radjavi a également rappelé le passé honteux du régime dans l’attentat contre le mausolée de l’Imam Reza à Machad en Iran en 1994, dont Ali Khamenei, le guide suprême du régime, et les autres dirigeants de cette dictature avaient profité et qu’ils avaient tiré à leur avantage. Elle appelle les musulmans à la vigilance, particulièrement les chi’ites, vis-à-vis des complots que fomente le régime iranien en Irak.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance  iranienne
Le 23 février 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe