samedi, janvier 28, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafIran/Irak : huitième jour du blocus renforcé contre le camp Liberty

Iran/Irak : huitième jour du blocus renforcé contre le camp Liberty

Pour le 8e jour consécutif, les forces irakiennes barrent l’entrée de nourriture, de combustible, de médicaments au Camp Liberty et empêchent la vidange des eaux usées

Pour le 8e jour consécutif, les forces irakiennes barrent l’entrée de nourriture, de combustible, de médicaments au Camp Liberty et empêchent la vidange des eaux usées

Aujourd’hui 6 novembre, pour le 8eme jour consécutif, les forces irakiennes ont empêché l’entrée de nourriture, de combustible et d‘autres objets de première nécessité au camp Liberty. Étant donné que toutes les infrastructures et équipements vitaux du camp marchent à l’électricité et que l’électricité de Liberty n’est fournie que par les générateurs électriques du camp, l’entrave à l’entrée du combustible nuit à toutes les activités du camp, notamment ses systèmes de chauffage et de refroidissement, la cuisine, etc.

Ces mesures inhumaines, qui font suite au flot de missiles projetés le 29 octobre sur le Camp Liberty, sont supervisées par Faleh Fayyad, le conseiller à la sécurité nationale et président du comité gouvernemental chargé de réprimer les résidents de Camp Liberty, et font partie d’un plan spécifique dicté par le fascisme religieux au pouvoir en Iran.

Des détails du siège renforcé du Camp Liberty, grave violation du Mémorandum d’Entente signé entre le gouvernement irakien et les Nations Unies le 25 décembre 2011 ont fait l’objet d’un rapport à l’UNAMI, l’UNHCR et l’ambassade des Etats-Unis, mais malheureusement aucune mesure effective n’a été prise jusqu’à présent pour résoudre le problème.

Élément nouveau aujourd’hui, le site de Sumaria News a annoncé que le leader de « l’Armée Mukhtar » Wathiq al-Battat avait déclaré : « Je n’ai pas frappé le Camp Liberty et n’endosse pas la responsabilité de cette attaque… Mais je suis… piégé dans une grande machination. »

Camp Liberty protest November 2 2015

Pour la première fois vendredi 30 octobre, Far News Agency, affiliée aux gardiens de la révolution du régime iranien, a annoncé sous la forme d’une interview absurde et factice avec Battat que l’Armé de Mukhtar avait revendiqué la responsabilité de cette opération atroce. Une heure plus tard, cette agence de presse postait cette actualité sous la forme d’une interview avec un des leaders de l’Armée Mukhtar.

D’après les rapports internes au régime iranien, l’interview de Battat, également postée sur le site web de Fars en langue arabe, a été publiée sur ordres de la force Qods terroriste de façon à induire en erreur et à permettre aux vrais responsables du crime de s’en tirer.

L’usage de groupes fabriqués et de couverture tels que l’Armée Mukhtar a été employé à de nombreuses reprises dans le passé par le régime iranien et sa force terroriste Qods pour couvrir ses opérations terroristes et criminelles.

Secrétariat du Conseil National de la Résistance iranienne
Le 6 novembre 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe