lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran : Intimidations et menaces des mollahs pour gagner du temps

Iran : Intimidations et menaces des mollahs pour gagner du temps

ImageLes mollahs ont recours aux intimidations et aux menaces pour éviter une politique de fermeté et gagner du temps pour achever leur projet nucléaire

A la prière de vendredi de Téhéran, l’ancien président et actuel chef du Conseil de discernement des intérêts de l’Etat, Hachemi Rafsandjani a déclaré : « si le dossier nucléaire de l’Iran continue d’avancer comme il le fait maintenant, tout le monde sera perdant. Bien entendu, l’instabilité causée par une telle attitude infligerait des dommages catastrophiques aux peuples de la région. Cela infligerait également des dommages au monde. »

Rafsandjani réagissait à la déclaration de la présidence du Conseil de Sécurité de l’ONU en essayant d’intimider la communauté internationale.

Le général Hossein Salami, commandant des forces aériennes des gardiens de la révolution, a déclaré ce matin qu’une “nouvelle génération de missiles capables d’atteindre plusieurs cibles en même temps » a été fabriquée et testée. “Le missile peut éviter la détection radar et intercepter des anti-missiles, a-t-il ajouté. Sa portée est variable et ne connaît aucune limite. »
Plus tôt mercredi, le général Rahim Safavi, commandant en chef des gardiens de la révolution, avait lancé une mise en garde: « Si la sécurité de l’Iran n’est pas assurée, il n’y aura pas de sécurité pour le reste des pays de la région. La sécurité du Golfe Persique et de l’Iran sont interdépendantes (…) Ils doivent savoir que leurs forces en Irak et dans le Golfe persique sont vulnérables. »

Le régime des mollahs a recours à ces menaces et à ces intimidations pour empêcher la communauté internationale et spécialement le Conseil de Sécurité des Nations Unies d’adopter une attitude de fermeté et pour gagner le temps nécessaires à se doter d’armes atomiques.

Au même moment, en mettant en scène ce genre de démonstration de force théâtrale, les mollahs essaient de regonfler leurs troupes démoralisées par la confrontation avec la communauté internationale et la vague montante des protestations populaires.

L’expérience, spécialement celle des trois dernières années, a montré que la seule façon de traiter avec la dictature religieuse en Iran, c’est d’adopter une politique de fermeté. A cette fin, la résistance iranienne appelle la communauté internationale, en particulier le Conseil de Sécurité, à imposer rapidement des sanctions globales contre le régime iranien et à reconnaître le droit du peuple iranien à résister contre la tyrannie au pouvoir en Iran. C’est nécessaire pour empêcher des conséquences désastreuses si jamais les mollahs se dotaient de l’arme atomique.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 31 mars 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe