dimanche, novembre 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran : Guerre psychologique et filtrage d'Internet pour contrôler les révoltes de...

Iran : Guerre psychologique et filtrage d’Internet pour contrôler les révoltes de la fête du feu

 CNRI – Pour faire face aux révoltes de la fête du feu le 16 mars, Le régime des mollahs a mise en place toute une batterie de mesures répressives dans les zones urbaines. Parallèlement il se livre à une guerre psychologique et égrène des leurres sur internet.

Pour tenter d’encourager les jeunes au silence et à la passivité durant les festivités, les services de renseignements qui dirigent cette campagne, publient des conseils du genre « ne faites rien qui puisse servir de prétexte à ceux qui recherchent la violence (les forces répressives)», « ne faites pas monter les attentes (les protestataires) », « ne lancez pas de slogans contre les fondements du régime». Ils vont même jusqu’à publier des messages du style « boycottez la fête du feu », utilisant le mot de « boycott » à connotation d’opposition aux mollahs, pour fourvoyer les jeunes.

Vu les maigres résultats engrangés ces dernières semaines pour faire de cette fête une hérésie païenne contraire à l’islam, le régime verse depuis peu dans de nouvelles tactiques sur les aspects positifs de la célébration. La presse officielle encourage la population à mitonner des potages et respecter les traditions ancestrales chez soi plutôt que d’aller sauter par-dessus les feux de joie et lancer des pétards dans la rue.

Par ailleurs, la compagnie de télécommunications iranienne contrôlée par le corps des gardiens de la révolution, s’est dès à présent lancée dans un filtrage massif d’Internet, de telle manière que depuis mardi 9 mars, les lignes sont extrêmement lentes et perturbées.

Selon les directives données par le conseil de logistique de la province de Téhéran, le 16 mars, les téléphones seront coupés dans les zones d’affrontements. La bande internet sera également réduite au minimum pour empêcher la correspondance, l’envoie et la réception de nouvelles et d’emails sur les accrochages et les protestations.  Les commandants des forces répressives insistent pour qu’Internet ne soit pas totalement coupée mais extrêmement lente et perturbée pour que les internautes y passent et y perdent beaucoup de temps.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 mars 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe