vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Exécution d’une femme au corps couvert de sang après 100...

Iran : Exécution d’une femme au corps couvert de sang après 100 coups de fouet

Exécution de 6 prisonniers à Hamedan, Téhéran, Zahedan et Khorram-Abad, et mise en place du plan répressif dit de la « promotion de la sécurité publique »

Le régime inhumain des mollahs, dans un acte haineux, a pendu une prisonnière à la prison de Gharechak de Varamine (au sud de Téhéran) le 21 mai, après lui avoir infligé une centaine de coups de fouet qui lui ont lacéré le corps, la recouvrant de sang. Cette détenue de 34 ans et mère d’une fillette, se nommait Guiti Marami. Son mari, également condamné à mort, est en prison depuis 13 ans.
 
Du 18 au 21 mai, six autres prisonniers ont été pendus : Deux hommes à Hamedan, deux autres à Téhéran qui s’appelaient Kouroch et Mohammad Heydari accusés d’espionnage, un détenu du nom de Allahnazar Shibak, âgé de 35 ans, à la prison centrale de Zahedan, et un autre à la prison de Khorram-Abad.

Cyrus Sajjedian, commandant des Forces de sécurité de l’Etat de la province de Fars (sud de l’Iran) a annoncé le 21 mai la mise en place d’un plan de « promotion de la sécurité publique ». « Nous allons traiter avec fermeté des fauteurs de troubles, les voyous, les dealers et les “mal-voilées” », a-t-il menacé.

Les arrestations et les exécutions des opposants sous couvert de voyous ou de trafiquant de drogue est une méthode connue du régime des mollahs depuis trente ans.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 mai 2013
 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe