vendredi, février 3, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Des affrontements à Naghadeh font six morts et des dizaines...

Iran : Des affrontements à Naghadeh font six morts et des dizaines de blessés

Iran : Des affrontements à Naghadeh font six morts et des dizaines de blessés CNRI – Les habitants de Naghadeh et de Pars-Abad en Azerbaïdjan, et de Mechkinchahr dans la province d’Ardebil ont pris d’assaut les bâtiments gouvernementaux et ont empêché le discours du gouverneur.

Hier pour la cinquième journée consécutive de soulèvement dans les provinces azéries, des milliers de personnes ont manifesté dans les villes de Mechkinchahr et de Naghadeh contre le régime en place.

À Naghadeh, les Forces de sécurité de l’Etat (FSE) et les brigades anti-émeutes des gardiens de la révolution ont tenté sans succès de contenir les manifestants en tirant sur la foule, faisant six morts et des dizaines de blessés

La foule en colère a pris d’assaut les centres et les bâtiments du pouvoir, y compris le gouvernorat.

A Mechkinchahr, les manifestants ont attaqué le journal Iran, qui a publié la caricature insultante, et le gouvernorat en lançant des slogans contre Mahmoud Ahmadinejad et son ministre de l’Orientation. 

A Pars-Abad, la manifestation de milliers de personnes a atteint un pic à 17h. Les protestataires ont empêché le gouverneur de parler et ont incendié plusieurs offices gouvernementaux sur leur passage.

Des milliers de personnes à Mechkinchahr ont marché sur le gouvernorat et l’antenne locale du ministère des renseignements. Elles en ont brisé les vitres à coups de pierres. Les protestataires lançaient des slogans contre Ahmadinejad et son ministère de l’Orientation. Des affrontements ont éclaté avec les forces répressives. Plusieurs personnes ont été arrêtées et emmenées en bus dans des centres des FSE.

Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, a salué le soulèvement populaire dans les provinces azéries. Elle a estimé qu’il s’agissait du cri de la population de cette région pour la justice et d’un exemple de la haine et de l’indignation de la nation iranienne à l’égard de dictature religieuse.

La Résistance iranienne appelle l’ensemble des organisations et défenseurs des droits de l’homme, particulièrement les organes concernés de l’ONU, à condamner les charges brutales des FSE et des autres forces répressives contre la jeunesse et la population en Iran, et leur demande d’agir de manière urgente pour sauver la vie des personnes arrêtées.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 26 mai 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe