jeudi, février 9, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Arrestation de jeunes protestataires dans divers points de la capitale

Iran : Arrestation de jeunes protestataires dans divers points de la capitale

Archive (Téhéran 14 juin 2010)CNRI – Simultanément aux cérémonies démagogiques de la « Journée de Qods » dans la capitale iranienne, à 15h00 locale aujourd’hui, vendredi 3 septembre, des centaines de Téhéranais se sont rassemblés dans la station de métro « 7-Tir » pour scander « Mort au dictateur » et « Ni pour Gaza, ni pour le Liban, c’est pour l’Iran que je donne ma vie ».  Dans la charge des agents, au moins deux manifestants ont été arrêtés.

En fin de matinée également, sur la place « 7-Tir », les gens qui sortaient de la bouche de métro lançaient « Ni pour Gaza, ni pour le Liban, c’est pour l’Iran que donne ma vie ». Dans les environs de la place, des jeunes ont été arrêtés et emmenés dans une fourgonnette vers une destination inconnue.

Ce matin, des passagers de la ligne 3 du métro et un autre groupe de jeunes dans une station service du carrefour du Collège ont manifesté avec des slogans similaires.

A la suite de ses manœuvres répressives de ces derniers jours, le régime des mollahs avait posté des essaims de pasdaran et d’agents de toutes sortes armés de matraque dans tous les points du centre ville et les stations de métro, perturbant les lignes téléphoniques et internet, dans le but d’empêcher le moindre mouvement de protestation.

D’autre part, malgré la propagande et la mobilisation massive des organes gouvernementaux, assorties de multiples menaces, les cortèges officiels étaient si clairsemés que les cérémonies ont tourné au fiasco pour le régime. A tel point que les télévisions d’Etat ont montré des films des années précédentes en les faisant passer pour cette année, ce qui n’a pas manqué d’ajouter à l’ampleur du désastre.

A Machad dans le nord-est également, dans la matinée, la population lançait « Mort au dictateur » et  « Ni pour Gaza, ni pour le Liban, c’est pour l’Iran que je donne ma vie ». A Ahwaz dans le sud-ouest, dans le quartier de Kian Pars, des jeunes ont lancé des slogans contre le régime et en soutien aux prisonniers politiques.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 3 septembre 2010