mardi, janvier 31, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : 59 exécutions ont été enregistrées en 17 jours, dont 8 jeunes le 17 août 

Iran : 59 exécutions ont été enregistrées en 17 jours, dont 8 jeunes le 17 août 

Iran : 59 exécutions ont été enregistrées en 17 jours, dont 8 jeunes le 17 août 

Iran : exécutions collectives à l’anniversaire du massacre de prisonniers politiques 
Huit jeunes prisonniers ont été exécutés le 17 août, cinquante-neuf exécutions ont été enregistrées en 17 jours

Une nouvelle vague d’exécutions collectives a été lancée par le régime inhumain en Iran. Les exécutions coïncident avec l’anniversaire du massacre de prisonniers politiques en 1988.

Le nombre d’exécutions enregistrées entre le 2 et le 18 août s’élève à 59. Vingt-neuf de ceux exécutés étaient des prisonniers politiques.

Le 17 août, trois jeunes prisonniers politiques – deux frères et leurs cousins – des résidents arabes sunnites d’Hamidieh, Ahwaz, ont été exécutés. Trois autres jeunes hommes entre 18 et 21 ans ont été exécutés dans la prison de Gorgan (au nord de l’Iran). Deux jeunes hommes, de 25 et 28 ans, ont été pendus en public à Bandar Abbas, au sud de l’Iran.

Confronté à une vague croissante de révulsion populaire à cause de révélations récentes sur une partie de ses crimes lors du massacre de 30 000 prisonniers politiques en 1988, le régime clérical a peur d’un soulèvement de dizaines de millions de personnes mécontentes. Il a donc trouvé une seule solution qui est les exécutions de masse, notamment de jeunes, pour réprimer une telle révolte.

La Résistance iranienne demande à la population iranienne en général et particulièrement aux jeunes de protester contre les mesures répressives du régime clérical et les exécutions de masse, et de soutenir les familles des victimes.

La Résistance iranienne réaffirme que le silence et l’inaction face à cette tendance croissante aux exécutions ne font que renforcer la répression, la torture et les exécutions perpétrées par le fascisme religieux au pouvoir en Iran. La Résistance iranienne en appel aux experts du dossier des violations des droits de l’homme en Iran au Conseil de Sécurité de l’ONU et demande à un tribunal international d’examiner les crimes du régime iranien, notamment le massacre de prisonniers politiques de 1988.

Conseil national de la Résistance iranienne
Le 19 août 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe