mercredi, novembre 30, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : 16 prisonniers, dont une femme, pendus en une journée, deux...

Iran : 16 prisonniers, dont une femme, pendus en une journée, deux en public

Iran : 16 prisonniers, dont une femme, pendus en une journée, deux en public

Trente prisonniers exécutés en moins d’une semaine dans les villes iraniennes

Dans une nouvelle vague d’exécutions, le régime iranien a pendu 30 prisonniers dans différentes villes du 11 au 17 juillet. Seize ont été exécutés aujourd’hui, le 17 juillet, à Karaj et Birjand. En Karaj, 11 prisonniers, dont une femme, ont été exécutés collectivement dans la prison de Ghezel Hessar et deux autres ont été pendus en public dans le district de Mehrchahr.

Deux prisonniers ont été exécutés dans la prison centrale de Lakan, à Rasht (nord de l’Iran) le 16 juillet. Six prisonniers ont été pendus le 13 juillet, dans la prison de Gohardacht à Karaj. Cinq autres prisonniers ont été pendus le 11 juillet à la prison centrale d’Arak (centre de l’Iran), et un autre prisonnier a également été exécuté le 11 juillet, dans la prison de Maragheh (Azerbaïdjan oriental, province du nord-ouest d’Iran) après avoir enduré huit ans de prison.

Assailli par diverses crises, le régime iranien est incapable de répondre aux besoins les plus élémentaires du peuple iranien, en particulier les couches défavorisées. Pour faire face à de plus en plus de dissidence publique et de manifestations à travers le pays, il a eu recours à une nouvelle vague d’exécutions. Un an après l’accord sur le nucléaire, ces crimes mettent au grand jour les prétentions de modération des mollahs et exposent les fausses promesses d’amélioration sous le régime intégriste. Il confirme que la politique de complaisance face à ce régime ne provoquera pas de changement.

La Résistance iranienne appelle les organisations des droits de l’homme à condamner le nombre croissant d’exécutions en Iran et à prendre immédiatement des mesures pour renvoyer le dossier des violations des droits de l’homme en Iran au Conseil de sécurité des Nations unies. Toutes les relations avec le régime iranien doivent être subordonnées à la fin des exécutions et l’amélioration de la situation des droits de l’homme dans ce pays.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 juillet 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe