lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafIntensification du blocus d'Achraf sur l'entrée des vivres et du carburant

Intensification du blocus d’Achraf sur l’entrée des vivres et du carburant

Achrafsimultanément à l’envoi d’agents du Vevak devant le camp

CNRI – Le comité irakien de répression d’Achraf aux ordres du Premier ministre irakien Nouri Maliki, a intensifié le blocus inhumain du camp en interdisant l’entrée des produits de première nécessité, en particulier du carburant et de la nourriture, mettant les résidents face à une grave pénurie de carburant. Ces mesures interviennent alors que le ministère du renseignement des mollahs, le Vevak, répète ses mises en scène en envoyant devant le camp des agents sous le couvert de parents de résidents afin d’exercer des pressions et des tortures psychologiques sur les Moudjahidine d’Achraf.

Ces cinq derniers mois, à la suite des protestations internationales de grande ampleur, ce comité avait laissé entrer du carburant uniquement pour la consommation d’une semaine. Actuellement des camions citernes, dont la cargaison a été achetée par les résidents d’Achraf, attendent depuis plus de deux semaines l’autorisation d’entrer à Achraf.

De même, les forces irakiennes empêchent les livraisons de vivres, comme le riz et la farine, des produits hygiéniques et d’autres produits de première nécessité amenés depuis le 16 février devant le camp.

Le blocus inhumain d’Achraf, que le gouvernement irakien impose depuis plus d’un an, se poursuit. Il s’agit d’une violation manifeste des lois internationales régissant les droits de l’homme, du droit humanitaire international et des conventions de Genève, notamment de l’article 3 commun. Les responsables de ce blocus sont donc passibles de poursuites judiciaires.

Le tribunal national d’Espagne a lancé des poursuites contre certains responsables irakiens pour leurs violations de la IVe convention de Genève vis-à-vis des résidents d’Achraf, le massacre des 28 et 29 juillet et crime contre l’humanité. Il a donc ouvert un dossier d’instruction qui peut s’étendre aux responsables du blocus.

La Résistance iranienne appelle le Secrétaire général de l’ONU, son représentant spécial en Irak, la MANUI, l’ambassadeur des Etats-Unis et le commandant des forces américaines en Irak à prendre des mesures urgentes pour faire lever le blocus inhumain d’Achraf, en particulier les interdictions touchant  au carburant et à la nourriture.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 20 février 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe