vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsGrèves et manifestations de salariés et des classes défavorisées continuent en Iran

Grèves et manifestations de salariés et des classes défavorisées continuent en Iran

Grèves et manifestations de salariés et des classes défavorisées continuent en Iran

Soulèvement en Iran – No. 70

Le vendredi 2 et le samedi 3 février 2018, les mouvements de protestation des jeunes, des travailleurs et d’autres classes défavorisées se sont poursuivis en Iran.

Le samedi 3 février:

1. Les commerçants du bazar de Qazvin se sont mis en grève pour protester contre l’extorsion de taxes injustes et les diverses pressions du régime.

2. Un groupe d’ouvriers de l’industrie pétrochimique de Tondgouyan à Bandar Mahshahr s’est réuni devant le gouvernorat pour protester contre le non-paiement de leurs salaires. Ils font la grève sur leur lieu de travail depuis plusieurs jours.

3. Le personnel contractuel de la National Iranian Drilling Company s’est réuni de nouveau pour protester contre les bas salaires et la discrimination salariale entre eux et le personnel permanent.

4. Un groupe de producteurs de betteraves sucrières de Moghan s’est réuni devant le bureau des Finance de Moghan Agro-Industrial Company pour protester contre le non-paiement de leurs créances.

5. A Abadan, les salariés de la municipalité se sont rassemblés pour la deuxième journée consécutive contre le non-paiement de leurs salaires depuis plusieurs mois.

6. Les familles des patients atteints de SPM se sont rassemblées devant le ministère de la Santé à Téhéran pour protester contre la rareté et le coût élevé des médicaments contre cette maladie qui frappe les femmes.

7. De jeunes chômeurs à Ardakan (province de Yazd) se sont rassemblés devant le complexe de granulation d’Agdar pour exiger des emplois.

8. Un groupe d’ingénieurs diplômés s’est réuni devant le ministère des Sciences à Téhéran pour protester contre la dévaluation de leurs diplômes. Ils sont venus à Téhéran de diverses provinces, notamment d’Ilam, Ardabil, Hamedan, Alborz, Mazandaran et Markazi.

9. Les travailleurs de la compagnie d’autobus de Téhéran et des banlieues ont protesté contre le retard de cinq ans dans la livraison de leurs logements par la coopérative d’habitation.

10. Un groupe de personnes s’est réuni dans la ville d’Estahban, province de Fars, pour protester contre l’abattage injustifié des arbres dans la station touristique de Morghak à Roniz.

11. A Téhéran, un groupe de personnes spoliées par les établissements financières du régime a protesté pour faire valoir ses droits.

Voici quelques-unes des manifestations du vendredi 2 février:

12. A Téhéran, un groupe de jeunes manifestants s’est rassemblé sur le pont Collège et à Vali Asr et ont scandé « Khamenei, mort à tes intrigues; le sang de notre jeunesse coule de tes mains« . Les jeunes ont lancé des cocktails Molotov vers les nervis du régime venus les attaquer.

13. Les personnes touchées par le tremblement de terre à Kohbonan dans la province de Kerman ont protesté contre les promesses trompeuses de Rohani et ont cassé la porte du gouvernorat pour y entrer. Sur leur banderole on pouvait lire : « Kohbonan ne veut pas de mensonges, il veut de l’action » et « Une maison peut-elle être construite avec seulement 35 millions (environ 7 500 dollars)? Le rassemblement a eu lieu alors que le ministre de l’Intérieur, Rahmani Fazli, était en réunion avec le conseil d’administration dans le gouvernorat de Kohbonan. Effrayé, Rahmani Fazli a immédiatement quitté les lieux. Les populations démunies de cette région dévastée souffrent du manque d’équipements élémentaires alors que le froid extrême du désert iranien pèse lourd sur les familles.

14. Les cheminots de Varamin ont bloqué le passage des trains en s’asseyant sur les voies ferrées. Ils protestent contre le non-paiement de leurs salaires depuis quatre mois.

15. A Orumiyeh, 500 personnes dont les terres ont été confisquées par le Bassij (milice), se sont rassemblées sur la place Bassij pour revendiquer leurs terres. Les mollahs prédateurs refusent de répondre à ces personnes démunies depuis 16 ans.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 février 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe