mardi, novembre 29, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsEnvoi d’un agent des renseignements du régime iranien en France

Envoi d’un agent des renseignements du régime iranien en France

ImageCNRI – Un agent du ministère des Renseignements et de la Sécurité du régime des mollahs (VEVAK), identifié comme étant Mohsen Abbaslou, a été envoyé en France en vue de se faire passer pour un ancien membre de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Le VEVAK  prétend que cet agent s’est récemment échappé de la base Achraf, pour tenter de l’utiliser dans des activités d’espionnage et de terrorisme. 

La nouvelle de l’arrivée de cet agent du VEVAK en France intervient alors que le régime des mollahs est condamné sur le plan international pour son exécution du Moudjahidine Hodjat Zamani et les pressions qu’il fait de plus en plus peser sur les autres prisonniers politiques. Il faut y voir des représailles pour les révélations de la Résistance iranienne sur les ambitions nucléaires funestes des mollahs et le renvoi de leur dossier devant le Conseil de Sécurité de l’ONU.

Abbaslou a été envoyé en Irak en 2003 pour tenter d’infiltrer les rangs de l’OMPI. Un grand nombre de personnes dans sa famille sont membres des gardiens de la révolution (pasdarans) et de la force paramilitaire du Bassidj. Abbaslou a été identifié comme un agent du VEVAK cinq mois après son arrivée dans la section d’entrée de l’OMPI. Il a ensuite été expulsé de l’OMPI et transféré dans la section de sortie sous le contrôle des forces américaines stationnées dans la base Achraf. Peu de temps après, il s’est échappé de cette section avec l’aide d’agents du VEVAK et s’est rendu en Iran. Abbaslou a reçu des instructions en Iran du chef du VEVAK, Gholam-Hossein Mohseni-Ejei, qui a donné des directives pour sa mission terroriste et d’espionnage, avant de l’envoyer en Europe.
Abbaslou avait écrit que ses ordres venant du VEVAK comprenaient “la surveillance de la résidence du leadership de l’OMPI, l’identification des cadres de l’OMPI, la collecte d’informations sur les tenues et les horaires de l’OMPI, la puissance des forces de l’OMPI, le genre d’équipements et les systèmes de communications avec les forces à l’intérieur de l’Iran, les méthodes de recrutement en Iran et le transfert des forces en Irak, etc. » 

Abbaslou n’a jamais été membre de l’OMPI ou même candidat au statut de membre. Il est apparu dans une répétition de mise en scène ridicule avec d’autres agents bien connus du VEVAK, Karim Haghi, Massoud Khodabandeh, Javad Firouzmand, et Behzad Alishahi. La mise en scène a été boycottée par la presse et il n’y avait pas d’autres participants que des agents du VEVAK. L’entrée était limitée par des invitations, envoyées à ceux à qui le VEVAK fait confiance par crainte des protestations des Iraniens opposés au régime des mollahs et à ses agents. 
 
La Résistance iranienne attire l’attention des gouvernements européens, et en particulier de la France, sur les machinations des agents du VEVAK et sur le réseau terroriste et d’espionnage du régime des mollahs contre les réfugiés iraniens et les membres et les partisans de la Résistance iranienne. Ces agents offrent une couverture politique aux activités terroristes du régime en menant une campagne de désinformation pour diaboliser la Résistance iranienne. Ils collectent aussi des renseignements contre les réfugiés et les opposants et servent de liens terroristes avec le régime de Téhéran. La Résistance iranienne appelle donc les pays européens à identifier, poursuivre et expulser ces agents de leur territoire.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 mars 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe