vendredi, février 3, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafEn faisant sauter la station de pompage d'eau d'Achraf, la Force Qods...

En faisant sauter la station de pompage d’eau d’Achraf, la Force Qods commet un crime de guerre

contre des personnes protégées en vertu des conventions internationales

La Résistance iranienne appelle à traduire en justice les cerveaux et les auteurs de cet acte criminel

CNRI – Au matin du 8 février, des agents terroristes de la Force Qods du régime iranien ont fait sauter la station de pompage d’eau qui fournit la Cité d’Achraf où réside l’organisation des Moudjahidine du peuple de l’Iran (l’OMPI), située à 100 km nord-est de Bagdad.

contre des personnes protégées en vertu des conventions internationales

La Résistance iranienne appelle à traduire en justice les cerveaux et les auteurs de cet acte criminel

CNRI – Au matin du 8 février, des agents terroristes de la Force Qods du régime iranien ont fait sauter la station de pompage d’eau qui fournit la Cité d’Achraf où réside l’organisation des Moudjahidine du peuple de l’Iran (l’OMPI), située à 100 km nord-est de Bagdad.

L’incident est survenu à 3h30, heure locale. La station de pompage fournit aussi en eau une zone de 25 km à l’ouest d’Achraf, selon les informations reçues.

Plus de 300 kg de TNT ont été utilisés dans cet attentat terroriste qui a détruit les énormes pompes à eau, les installations de la station et ses bureaux, coupant l’approvisionnement en eau d’Achraf et de son voisinage.

Il y a deux jours, un membre du conseil tribal local, le Cheikh Hamid Ziab, responsable de la sécurité locale et de la protection de la station de pompage, a été assassiné dans une attaque terroriste. Le conseil tribal a accusé la Force Qods de ce crime.

La station de pompage était sous la protection de la population et des tribus locales ces dernières années et ces derniers mois, elle était protégée par les nouveaux "Conseils de l’Eveil".

Le régime des mollahs a récemment envoyé des agents du ministère du Renseignement (le VEVAK) et de la Force Qods depuis l’Iran et l’étranger en Irak pour conspirer contre les résidents de la Cité d’Achraf. Ils sont descendus à l’hôtel Al-Mansour de Bagdad. C’est une indication claire des complots actuels du régime contre les résidents d’Achraf.

Couper et faire sauter des stations d’alimentation en eau et des canalisations d’eau sont considérés comme des crimes de guerre contre des personnes protégées et la population locale, selon la Convention de Genève. La Résistance iranienne appelle la Force multinationale en Irak, le Comité International de la Croix-Rouge, les Nations unies et en particulier le gouvernement irakien à mener une enquête urgente sur ce crime terroriste et à traduire en justice les cerveaux et les auteurs de cet attentat.

La station de pompage et d’alimentation en eau appartient à l’OMPI depuis 22 ans et en plus d’Achraf elle fourni aussi plus de 20.000 agriculteurs et habitants. La station fournit aussi en partie l’eau potable de la commune voisine d’Azim.

En été 2006, des mercenaires du régime des mollahs avaient fait sauter par deux fois les canalisations d’eau d’Achraf près de cette station de pompage. Elles avaient été rapidement réparées avec l’aide de la population et des habitants d’Achraf.

Sous les pressions du régime iranien et de ses agents dans le gouvernement irakien, l’approvisionnement en médicaments, en nourriture et en carburant d’Achraf est coupé depuis 2005 en violation des conventions internationales. La situation se poursuit malgré les protestations des instances internationales comme le Parlement européen et les Nations unies.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 8 février 2008

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe