mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafAttentat contre la station de pompage d'eau de la Cité d'Achraf

Attentat contre la station de pompage d’eau de la Cité d’Achraf

Communiqué n° 2

Mme Radjavi appelle à la condamnation du régime clérical et à la poursuite en justice des cerveaux et des auteurs de cet attentat

La Force Qods terroriste a fait sauter la station de pompage d’alimentation en eau de la Cité d’Achraf et de 20.000 habitants des zones voisines

CNRI – Mme Maryam Radjavi, la présidente élue de la Résistance iranienne, appelle le Secrétaire général de l’ONU, le Conseil de Sécurité, le Haut commissaire pour les droits de l’Homme, le Haut commissaire pour les Réfugiés, le Comité International de la Croix-Rouge et l’ensemble des autres instances internationales compétentes à condamner le régime inhumain des mollahs pour l’attentat criminel et lâche contre la station de pompage d’eau de la Cité d’Achraf (qui abrite l’organisation des Moudjahidine du peuple de l’Iran (l’OMPI) en Irak) et les zones rurales environnantes. Elle a aussi appelé à faire traduire en justice les cerveaux et les auteurs de ce crime terroriste.

Communiqué n° 2

Mme Radjavi appelle à la condamnation du régime clérical et à la poursuite en justice des cerveaux et des auteurs de cet attentat

La Force Qods terroriste a fait sauter la station de pompage d’alimentation en eau de la Cité d’Achraf et de 20.000 habitants des zones voisines

CNRI – Mme Maryam Radjavi, la présidente élue de la Résistance iranienne, appelle le Secrétaire général de l’ONU, le Conseil de Sécurité, le Haut commissaire pour les droits de l’Homme, le Haut commissaire pour les Réfugiés, le Comité International de la Croix-Rouge et l’ensemble des autres instances internationales compétentes à condamner le régime inhumain des mollahs pour l’attentat criminel et lâche contre la station de pompage d’eau de la Cité d’Achraf (qui abrite l’organisation des Moudjahidine du peuple de l’Iran (l’OMPI) en Irak) et les zones rurales environnantes. Elle a aussi appelé à faire traduire en justice les cerveaux et les auteurs de ce crime terroriste.

Mme Radjavi a rappelé que couper l’eau des résidents de la Cité d’Achraf – des personnes protégées en vertu de la Quatrième Convention de Genève – et 20.000 habitants irakiens déshérités, revient à un crime de guerre. Elle a ajouté que le régime des mollahs embourbé dans des crises intérieures et internationales essaye en vain d’enrayer sa chute rapide en augmentant les exécutions et les châtiments médiévaux dans le pays, et en planifiant des attaques terroristes contre sa principale opposition.

Aux premières heures d’hier, les agents terroristes de la Force Qods du régime iranien ont fait sauter la station de pompage d’eau qui alimente la Cité d’Achraf (100 km au nord-est de Bagdad), où résident les membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple de l’Iran (l’OMPI).

L’incident a eu lieu à 3h30 l’heure locale. La station de pompage fournit aussi de l’eau aux zones se trouvant dans un rayon de 25 km à l’ouest d’Achraf, selon les informations reçues.

Plus de 300 kg de TNT ont été utilisés dans cet attentat qui a détruit  les énormes pompes à eau, les installations de la station et ses bureaux et coupant l’approvisionnement en eau d’Achraf et de 20.000 Irakiens vivant dans cette zone.

Mme Radjavi a présenté ses condoléances et a exprimé sa sympathie à la famille du Cheikh Hamid Ziab et au peuple irakien, en particulier aux habitants de la province de Diyala, ainsi qu’aux membres de l’OMPI à la Cité d’Achraf. Le cheikh Ziab a été assassiné dans un attentat terroriste mercredi. Il était responsable de la sécurité locale et de la protection de la station de pompage.

Elle a ajouté que la domination de l’Irak faisait partie de la stratégie du fascisme religieux au pouvoir et qu’à cette fin, comme le disait la déclaration de 5,2 millions d’Irakiens en juin 2006, la seule façon d’instaurer la paix et la démocratie en Irak était d’évincer le régime des mollahs, les gardiens de la révolution et la Force Qods de ce pays.

Le régime des mollahs a récemment expédié un certain nombre d’agents du ministère du Renseignement et de la Force Qods en Irak pour conspirer et préparer le terrain à des attaques terroristes contre les résidents de la Cité d’Achraf. Ces agents ont été envoyés en Irak depuis l’Iran et l’étranger et sont en relations constantes avec l’ambassade des mollahs à Bagdad. Ils sont descendus à l’Hôtel Al-Mansour de Bagdad. C’est une indication claire des complots en cours du régime contre des résidents d’Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 février 2008

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe