mercredi, février 1, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLe tribunal de Hambourg interdit au Frankfurter Allgemeine de faire de fausses...

Le tribunal de Hambourg interdit au Frankfurter Allgemeine de faire de fausses déclarations contre les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI)

Les allégations de « torture » et d’ « interdiction de rendre visite à la famille » sont fausses / Le Frankfurter Allgemeine a agi illégalement / la déontologie journalistique n’a pas été respectée / L’OMPI et le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) n’ont pas été entendus

Le tribunal régional de Hambourg confirme le procès intenté par le CNRI au quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) pour diffamation contre l’OMPI

• Le tribunal de Hambourg ordonne au FAZ de retirer trois fausses allégations contre l’OMPI de son article du 13 mai 2020 intitulé « Le diable doit vivre à Tirana ».
• Il faut supposer que les allégations mentionnées sont fausses. « Même si ces allégations ont été présentées comme telles, il n’est pas évident que les principes aient été respectés », a déclaré le tribunal.

Après le procès intenté par le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) contre une série d’allégations calomnieuses et diffamatoires dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ), daté du 13 mai 2020, contre l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI / MEK) et ses membres en Albanie, un tribunal de Hambourg a ordonné au journal de supprimer ces fausses allégations affichées dans sa version en ligne et de ne pas les répéter.

Les trois fausses allégations publiées par le FAZ que le procès a contestées sont les suivantes :

• « Les transfuges, humiliés en tant qu’agents, font état de tortures et de persécutions au sein de l’Organisation.
• « Il est interdit aux membres de contacter leurs proches et de posséder des téléphones portables.
• « Avec l’aide des Nations unies, des États-Unis et de l’Arabie saoudite, l‘OMPI s’est rendue en 2016 dans ce pays musulman [l’Albanie] des Balkans occidentaux ».

En vertu d’une injonction, le FAZ est condamnée à payer « une amende pouvant aller jusqu’à 250 000 euros, qui sera déterminée par le tribunal pour chaque cas d’infraction ». Si ce montant ne peut être garanti, une ordonnance de détention d’une durée maximale de six mois (pour chaque élément en remplacement de l’amende maximale de 250 000 euros, pour un total de deux ans maximum) sera émise.

Selon la décision, le FAZ doit payer les frais de justice.

Contexte :

Après la publication de cet article sur FAZ.net, le bureau de représentation allemand du CNRI a pris contact avec la rédaction du journal et a fourni des documents réfutant ses allégations par écrit. Mais le journal n’a supprimé que trois erreurs flagrantes, tout en conservant les allégations ci-dessus. Le CNRI a donc déposé une plainte contre FAZ.

Il convient de noter que le 21 mars 2019, le tribunal de Hambourg a émis une injonction, ordonnant au magazine allemand Der Spiegel de retirer deux allégations diffamatoires similaires dans son numéro du 16 février 2019 contre l’OMPI et ses membres en Albanie et de ne pas les répéter. Selon cette décision, tout comme dans l’affaire de FAZ, Der Spiegel a été menacé d’une amende pouvant atteindre 250 000 euros ou d’une peine de prison de six mois pour chaque infraction. Der Spiegel a retiré les parties concernées de la version pdf du magazine sur ses sites Internet allemand et anglais.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 juin 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe