lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 94.400 décès dus au coronavirus dans 403 villes

Iran : Plus de 94.400 décès dus au coronavirus dans 403 villes

· Alors que le taux de mortalité dû au coronavirus en Iran est l’un des plus élevés au monde, Rohani a osé déclarer : « Les ennemis voulaient plonger le pays dans la crise avec le confinement. Nous avons dit que la vie et les moyens de subsistance des gens pouvaient être assurés en même temps. Trois dirigeants dans le monde m’ont dit que notre travail en Iran était un modèle à leurs yeux pour à la fois affronter le virus et poursuivre l’activité économique !

· Ali-Akbar Haghdoust, président du comité d’épidémiologie du coronavirus : Nous ne savons pas à quelle minute ni dans quelle mi-temps de ce match nous sommes, si nous avons passé la première mi-temps ou pas. L’Iran a été le premier pays après la Chine à connaître de nombreux nouveaux développements dans la maladie. (Agence ISNA, 25 aout)

· Alireza Zali, chef du centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) : Le taux de sorties hospitalières est inférieur à celui des admissions. 2,8% des patients sont hospitalisés et 25% d’entre eux nécessitent des soins intensifs, deux chiffres importants. (Chaine d’info en continu, 24 aout)

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé ce 25 aout 2020 que le nombre de décès du coronavirus dans 403 villes d’Iran dépasse malheureusement les 94.400. Le nombre de morts dans les provinces de Téhéran est de 23.025, Khouzistan 6364, Khorassan-Razavi 6701, Mazandaran 4528, Lorestan 3992, Sistan-Baloutchistan 2971, Fars 2648, Azerbaïdjan occidental 2620, Alborz 2738, Kermanshah 2267, Kerman 1507, Hormozgan 1264, Yazd 1179, Ardebil 1117, Zandjan 899, Qazvine 794 et Chaharmaha-Bakhtiari 632.

Alors que selon les chiffres du régime, le nombre de décès dus au Coronavirus en Iran est l’un des plus élevés au monde, Rohani a déclaré avec cynisme, ce 25 aout : « Les ennemis voulaient plonger le pays dans la crise avec le confinement. Nous avons fait un excellent travail. Nous avons dit que la vie et les moyens de subsistance des gens pouvaient être assurés en même temps, c’est-à-dire qu’une personne peut préserver sa vie et gagner son pain en observant et en appliquant les protocoles sanitaires (…) Trois dirigeants dans le monde m’ont dit que notre travail en Iran était un modèle à leurs yeux pour à la fois affronter le virus et poursuivre l’activité économique. » Il est à noter que Rohani n’a jamais mentionné ces faux dirigeants mondiaux, qui ont pris pour modèle le style de travail du régime funeste des mollahs.

De son côté, le ministre de la Santé de Rohani a blâmé la population pour le grand nombre de victimes et a déclaré : « Lorsque nous avons maîtrisé la première vague du virus en avril, j’ai dit à plusieurs reprises de faire attention et de ne pas se vanter de ces diminutions des infections. Ce virus est complexe, dangereux et imprévisible. Le coronavirus peut marquer et nous frapper dans les coins du terrain à la dernière minute. Ce qui nous est arrivé est le résultat d’une négligence et d’une imprudence vis-à-vis de la maladie », a rapporté le 25 aout le quotidien Entekhab.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 25 aout 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe