vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran: plus de 86.200 décès dus au coronavirus dans 373 villes

Iran: plus de 86.200 décès dus au coronavirus dans 373 villes

  • Fermeture du journal Jahan Sana’at après qu’il ait cité le Dr Mahboubfar, membre du centre national de lutte contre le coronavirus, disant que le nombre de morts était 20 fois plus élevé que le chiffre annoncé par le ministère de la Santé.
  • Un ancien vice-ministre de la Santé: il faudra répondre de chaque mort. Pourquoi mentent-ils à la population. Les gens veulent de l’honnêteté et de la transparence.
  • Iradj Haririchi, vice-ministre de la Santé : des médicaments à 10 millions et 50 millions, lorsqu’ils sont prescrits, déclenchent le syndrome du regret chez les pauvres parce qu’ils ne peuvent pas se les payer, et cela devient une rancœur ravalée. Cela crée des protestations qui vont couter cher. (1ère chaine TV, 9 aout)
  • Le quotidien Setareh-Sobh du 10 aout : si les concours d’entrée à l’université et les célébrations de deuil de Moharram sont maintenus, il faudra s’attendre à affronter une troisième vague. Le ministère de la Santé parle de baisse des chiffres mais beaucoup d’hôpitaux ne peuvent plus accepter de malades du coronavirus. Que signifie ce jeu avec les chiffres ?

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) annoncé le 10 aout 2020, que le nombre de décès dus au Covid-19 dans 373 villes d’Iran a malheureusement dépassé les 86.200. Le nombre de morts dans les provinces de Téhéran est de 21.250, de Khorassan-Razavi 6343, d’Ispahan 3793, de Guilan 3657, d’Alborz 2590, d’Azerbaïdjan occidental 2515, de Fars 2400, de Golestan 2367, de Hamedan 2214, de Kerman 1303, de Markazi 1028, de Semnan 1080, d’Ardebil 1010, de Hormozgan 1095, de Qazvine 710 et de Kohkilouyeh-Boyer-Ahmad 478.

Le quotidien officiel Jahan-e-San’at a été interdit par le Conseil de surveillance de la presse après avoir cité le Dr Mahboubfar, membre du centre national de lutte contre le coronavirus, disant que le nombre de morts était 20 fois plus élevé que le chiffre annoncé par le ministère de la Santé. Or le journal Vatan Emrouz avait cité Mahboubafar le 30 mai disant : « Les chiffres actuels sur le coronavirus sont 20 fois plus élevés que ceux annoncés par le ministère de la Santé, et cela a amené les citoyens à ne pas prendre cette maladie mortelle au sérieux. »

Alavian, membre du corps professoral de la faculté de médecine Baqiyatallah et ancien vice-ministre de la Santé, a déclaré, en évoquant les mensonges de Rohani : « Si nous prenons de mauvaises décisions (…) il faudra répondre de chaque mort (…) Au lieu d’émerveiller le monde et de devenir un exemple, nous devons utiliser l’expérience du monde. L’une de nos limites est les tests de diagnostic. Nous avons peu de kits. N’a-t-on pas dit que nous exportions nos kits en Turquie et en Allemagne ? Des mots comme « nous ne sommes pas en retard d’un pas sur le monde dans la production du vaccin du coronavirus » sont complètement faux. Nous ne devons pas mentir aux gens. Douze pays ont mené des études sur l’homme, aux États-Unis maintenant 30 000 personnes ont été vaccinées? Pensez-vous que des vaccins humains ont été testés au Royaume-Uni, en Allemagne, dans les pays au sud du golfe Persique, en Turquie, pour tester les études humaines des phases 1, 2 et 3 en Iran? Une étude humaine a-t-elle été réalisée? Pourquoi mentons-nous aux gens? Nous ne sommes pas un pas en retard d’un pas sur le monde. Les gens veulent de l’honnêteté, ils veulent de la transparence » (Chaine télévisée officielle de la santé, 8 août).

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 10 aout 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe