vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 465.300 décès dus au coronavirus

Iran : Plus de 465.300 décès dus au coronavirus

Iran : Plus de 465.300 décès dus au coronavirus
Iran : Plus de 465.300 décès dus au coronavirus

· La faculté de médecine du Kurdistan : 491 nouveaux cas positifs ont été identifiés hier soir, soit 256 de plus qu’hier. (Agence Irib.news, 27 octobre 2021)

· Le secrétaire du comité épidémiologique : Dans les provinces de Khorassan du Nord, Khorassan Razavi et Khorassan du Sud, ainsi qu’au Sistan-Baloutchistan, la tendance à la hausse du coronavirus a commencé. (Agence Isna, 27 octobre 2021)

· Le quotidien Hamdeli du 27 octobre 2021 : Si on levait le secret des véritables chiffres, on saisirait clairement la profondeur de la tragédie du sixième pic. Les vrais chiffres sont bien supérieurs.

· La faculté de médecine de Machad : les visites ambulatoires dans les centres de lutte contre le coronavirus de la province de Khorassan Razavi ont augmenté de 25 à 30 %. (Agence Irib.news, 27 octobre 2021)

· Selon les facultés de médecine, ces dernières 24 heures dans les provinces d’Ispahan, Fars et Azerbaïdjan occidental 1585, 1581 et 1194 personnes sont respectivement hospitalisées, et 296, 197 et 264 personnes sont en USI et 58 personnes sont décédées.

CNRIL’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 27 octobre que le nombre de décès dus au coronavirus dans 547 villes iraniennes était de plus de 465.300.

Le bilan effroyable des morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 109.015, Khorassan-Razavi 38.070, Ispahan 31.675, Khouzestan 28.520, Azerbaïdjan occidental 17.198, Fars 17.005, Azerbaïdjan oriental 16.168, Lorestan 15.460, Sistan-Baloutchistan 13.055, Kerman 12402, Hormozgan 7810, Yazd 7648, Qazvine 5299 et Chaharmahal-Bakhtiari 3540.

Le quotidien Hamdeli a écrit aujourd’hui : « La façon dont les autorités ont traité le sixième pic du Covid-19 à ce jour a été  » le déni », « la simplification excessive » et « une légère augmentation des cas de maladie ». Si on levait le secret sur les chiffres réels de la maladie et si la politique de travail du ministère de la Santé et du siège de lutte contre le coronavirus était transparente, on pourrait saisir la profondeur de la catastrophe dans le sixième pic (…) Les chiffres sur le Covid-19 ne sont pas confirmés par des sources indépendantes et le système médical a déclaré à plusieurs reprises que les chiffres réels sont plusieurs fois les chiffres officiellement annoncés. Certes, si le pays n’avait pas été confronté à un retard de huit mois par rapport à la vaccination mondiale et qu’il n’avait pas manqué la possibilité d’acheter des vaccins valides dans le panier Covax, il y aurait eu un espoir de contrôler la maladie. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 27 octobre 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe