dimanche, novembre 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : plus de 358.900 décès dus au coronavirus

Iran : plus de 358.900 décès dus au coronavirus

Selon les informations de l’OMPI, dans 547 villes à travers l’Iran, le nombre de décès dus au coronavirus ces dernières 24 heures est supérieur à 1700.

· Alireza Zali, chef du centre national de lutte contre le coronavirus : Lorsque les experts de l’Organisation mondiale de la santé sont venus en Iran, nous leur avons constamment demandé d’admirer le système de santé iranien dans les médias. Nous leur avons caché les chiffres des décès dus au Covid-19. L’ambassadeur du Japon m’a dit que l’ambassadeur d’Iran n’avait pas du tout cherché à trouver de vaccins. Nous n’avons de réserves de vaccins que pour cinq jours. Nous aurons des nouvelles beaucoup plus amères dans les semaines à venir et les choses vont empirer. (Agence Isna, 11 aout 2021)

· Javad Zarif, ancien ministre des affaires étrangères du régime : Ne me poussez pas à briser le silence et à demander : quel système a rejeté pro forma pour l’importation de 20 millions de vaccins en provenance d’Europe ? Vous voulez que j’en rajoute ? (Agence Isna, 11 aout 2021)

· La faculté de médecine de Baqiyatallah : Si nous voulons dire la vérité aux gens, nous avons actuellement 43 000 personnes hospitalisées dans le pays. Sur ces 43 000 personnes, nous avons au moins 4 000 morts. (Radiotélévision officielle, 12 aout 2021)

· Selon les chiffres officiels, le nombre d’hospitalisations dans les provinces de Fars est de 4815, Khorasan Razavi 3200, Ispahan 3119, Guilan 2000 et Ardebil 1500.

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé ce 12 août 2021 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 547 villes était de plus de 358.900. Le bilan des morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 84.296, Ispahan 24.160, Khouzistan 22.596, Khorassan-Razavi 22.335, Mazandaran 13.940, Azerbaïdjan oriental 13.653, Lorestan 13.220, Azerbaïdjan occidental 12.888, Fars 12.462, Guilan 11.745, Sistan-Baloutchistan 10.555, Alborz 10.518, Golestan 8515, Kerman 9013, Kermanchah 6568, Yazd 6278, Hormozgan 6215, Ardebil 4360, Ilam 3643, Khorassan du Sud 3326.

Le 11 août, l’agence de presse gouvernementale ISNA a cité Alireza Zali, le chef du CNLC à Téhéran, qui a fait un aveu choquant : « Lorsque le premier cas de coronavirus a été détecté à Qom, j’ai demandé la mise en quarantaine de la ville et j’ai dit que les élections à Qom devaient être arrêtées, mais certains (responsables) se sont moqués de moi et ont dit que nous allions contrôler la pandémie très facilement. Le coût des médicaments contre le coronavirus a été multiplié par plusieurs fois par rapport au coût des importations de vaccins, mais ils ont refusé d’autoriser l’achat du vaccin car ils le trouvaient trop cher.

« Lorsque les experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sont venus en Iran, au lieu de les consulter, nous leur avons constamment demandé d’admirer le système de santé iranien dans les médias. Nous avons caché à l’OMS le nombre de morts (du COVID-19). Nous avons renvoyé l’aide internationale et Médecins Sans Frontières de l’aéroport alors que nous avions très peu de connaissances sur le virus et que nous n’avons pas demandé de conseils internationaux. Pourquoi la Chine, notre meilleur ami, ne nous donne-t-elle pas assez de vaccins ? Nos ambassadeurs à l’étranger n’ont pas cherché de vaccins. J’ai parlé à l’ambassadeur du Japon, et il m’a dit que l’ambassadeur d’Iran n’avait pas du tout cherché à trouver de vaccins. Quel genre de diplomatie est-ce là ? Comment se fait-il que nous soyons prêts à acheter des équipements pétroliers à un prix trois fois plus élevé dans le cadre des sanctions, mais que nous ne fassions pas la même chose pour les vaccins ? Nous n’avons pas d’autre choix que de mettre en place un verrouillage de deux semaines, qui devrait commencer aujourd’hui. Nous n’avons que cinq jours de stockage de vaccins, et nous ne pouvons pas accélérer. S’il y avait suffisamment de vaccins, nous aurions doublé les centres de vaccination. Nous allons avoir d’autres nouvelles amères dans les semaines à venir, et les choses vont empirer. »

Javad Zarif a déclaré : « Ne nous poussez pas à briser le silence et à demander : quel appareil a proposé d’importer des vaccins de Chine en septembre dernier ? Quel système attaque chaque jour le plus important fournisseur étranger de vaccins ? Quel système a refusé le proforma d’importation de 20 millions de vaccins en provenance d’Europe ? Vous voulez que j’en rajoute ? » (Agence ISNA, 11 août 2021).

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 12 aout 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe