mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 120.100 décès dus au coronavirus dans 458 villes

Iran : Plus de 120.100 décès dus au coronavirus dans 458 villes

· En pleine épidémie du coronavirus, au lieu de subvenir aux besoins des travailleurs pour qu’ils n’aillent pas travailler, Rohani extorque de l’argent aux gens sous prétexte du Covid-19 et inflige des amendes de 50.000 à un million de tomans.

· Iradj Harirchi, vice-ministre de la Santé : La situation à Téhéran est extrêmement rouge et critique en termes de propagation du Covid-19. Le nombre d’hospitalisations à Téhéran est de 175% supérieur à celui des sorties quotidiennes.

· Le n°2 du centre national de lutte contre le coronavirus (CNCL) à Téhéran : Depuis vingt jours, la courbe de Téhéran était bien supérieure à celle du pays, et un jour nous avons eu 961 hospitalisations.

· L’hôpital Massid-Daneshvari de Téhéran : Les entrées à l’hôpital sont très nombreuses. Plusieurs abris ont été aménagés pour que les patients puissent utiliser temporairement de l’oxygène.

· La faculté de médecine de Kermanchah : Tous les lits de soins intensifs de la province sont occupés et nous avons besoin de toujours plus de lits en soins intensifs chaque jour.

· La faculté de médecine de Nichapour : Avec le test positif de 75 résidents des maisons de retraite médicalisées, la situation des hôpitaux de Nishapour a dépassé le seuil de crise.

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé ce 10 octobre 2020, que le nombre de décès dus au coronavirus dans 458 villes dépassait 120.100. Le nombre de morts dans les provinces de Khorassan Razavi est de 9050, Khouzistan 7643, Ispahan 6134, Mazandaran 5552, Lorestan 5253, Guilan 4771, Azerbaïdjan oriental 4198, Golestan 3466, Sistan-Baloutchestan 3461, Azerbaïdjan occidental 3287, Alborz 3280, Fars 3181, Kermanshah 2633, Khorassan Nord 2089, Semnan 1841, Kerman 1835, Yazd 1606, Hormozgan 1590, Markazi 1570, Zandjan 1133, Chaharmahal-Bakhtiari 912 et Khorasan du sud 874.

Alors que l’épidémie dans la plupart des régions du pays est extrêmement rouge et critique, et en raison des politiques criminelles et prédatrices des mollahs, les gens sont contraints d’aller travailler pour gagner de quoi survivre et par conséquent être contaminés. Cependant Rohani a présenté aujourd’hui au CNLC un plan pour extorquer de l’argent à la population. Il a déclaré: « Dès que quelqu’un comprend qu’il est contaminé et qu’il n’a pas le droit de sortir de la quarantaine, il sera condamné à une amende de 200.000 tomans pour chaque infraction, et si quelqu’un n’utilise pas de masque, il sera condamné à une amende de 50 000 tomans. Nos forces de l’ordre, nos miliciens du Bassidj et nos contrôleurs et inspecteurs ont le devoir d’enregistrer l’identité de ces individus. La personne doit déposer l’argent dans l’espace de deux semaines sur le compte annoncé par le ministère de la Santé, et si ce n’est pas fait, cette somme sera prélevé sur son compte. Pour une commerçant qui ne respecte pas les règles, il sera prévenu dans un premier temps, recevra une amende de 300 000 tomans dans un deuxième temps, et une autre d’un million de tomans dans un troisième temps, et son entreprise sera scellée dans un quatrième temps. Si le chauffeur de taxi ne se conforme pas, il sera condamné à une amende de 100 000 tomans et si le passager roule sans masque, il sera condamné à une amende de 20 000 tomans pour chaque passager. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 10 octobre 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe