samedi, janvier 28, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsAppel à une action immédiate pour la libération des jeunes, des partisans...

Appel à une action immédiate pour la libération des jeunes, des partisans et des proches des Moudjahidine du peuple d’Iran arrêtés

Noms de sept prisonniers politiques

Simultanément à la condamnation à mort et à des peines de prison de longue durée infligées aux insurgés, le régime des mollahs a arrêté des jeunes, des proches et des partisans de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) dans diverses régions du pays. L’OMPI a annoncé les noms de sept personnes arrêtées récemment :

1 – Zeinab Hamrang, 45 ans, originaire d’Ardebil, a été arrêtée en septembre 2020 lors d’un déplacement en Azerbaïdjan occidental par les services de renseignement à Khoy et transférée à la prison d’Evine.

2- Ismail Kazemzadeh, 61 ans, de Sarab. Il a été emprisonné pendant cinq ans dans les années 1980. Il a été arrêté le 16 août lors d’un raid des forces répressives à son domicile à Sarab.

3- Vahid Papi, 35 ans, d’Andimeshk, un soudeur, a été arrêté en août 2020.

4- Sedigheh Morsali, 55 ans, a été arrêtée en août 2020 lors d’un raid des forces répressives à son domicile à Qom. Sedigheh Morsali est la soeur du martyr de l’OMPI, Ali Morsali, qui a été exécuté en 1981.

5- Aqdas Poureshraq, une enseignante de 64 ans, a été arrêtée le 26 aout à Narmak (Téhéran). Elle est actuellement détenue dans le quartier 209 de la prison d’Evine. Elle est la sœur Soghra Poureshraq, une Moudjahidine du peuple tuée par les gardiens de la révolution en 1983. Son autre sœur, également de l’OMPI, Massoumeh Pourashraq, a été tuée dans le bombardement de la « Fondation Alavi » (base de l’OMPI en Irak) en avril 2003.

6 – Ismail Namazi, 39 ans, de Behbahan, a été arrêté début juin 2020 à Behbahan.

7- Khadijeh (Yalda) Emamdoust, 47 ans, originaire d’Ilam, a été arrêtée début juin 2020 à son domicile à Ispahan.

La Résistance iranienne appelle le Conseil de sécurité, le Secrétaire général, le Conseil des droits de l’homme et la Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations Unies ainsi que l’ensemble des instances des droits de l’homme à prendre des mesures immédiates pour faire libérer toutes ces personnes arrêtées. Elle souligne une fois de plus la nécessité d’envoyer une mission d’enquête internationale inspecter les prisons en Iran et rencontrer les prisonniers en particulier les manifestants arrêtés. Toutes les personnes arrêtées sont face à la torture et aux exécutions.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 16 septembre 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe