jeudi, décembre 1, 2022
AccueilUncategorizedExécution cruelle d'Arman Abdolali malgré les protestations et les appels internationaux

Exécution cruelle d’Arman Abdolali malgré les protestations et les appels internationaux

Exécution cruelle d'Arman Abdolali malgré les protestations et les appels internationaux

Il avait 17 ans au moment de son arrestation

À l’aube du mercredi 24 novembre 2021, le régime criminel des mollahs a exécuté Arman Abdolali, arrêté en 2013 à l’âge de 17 ans, après huit ans de détention. Dans un acte cruel et à des fins de torture mentale, Arman avait déjà été menés sept fois jusqu’à la potence avant d’être renvoyé en cellule. Aujourd’hui, malgré de nombreuses protestations et appels internationaux, il a été pendu à la prison de Gohardacht sans préavis et sans l’autorisation de revoir une dernière fois sa famille. Son exécution est une violation répétée des traités et conventions internationaux, notamment du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et de la Convention relative aux droits de l’enfant, par le régime criminel des mollahs.

Les bourreaux de l’appareil judiciaire des mollahs ont également pendu un jeune couple à Yassouj hier (mardi 23 novembre). Du 23 octobre au 21 novembre, le régime des mollahs a exécuté au moins 19 personnes, dont une femme, dans les prisons de Gohardacht et Ghezel-Hessar à Karadj, à la prison centrale de Qazvine, et celles de Qom, Ispahan, Zahedan, Machad, Chiraz et Kerman.

La Résistance iranienne condamne l’exécution criminelle d’Arman Abdolali. Elle souligne la nécessité d’une action urgente des Nations Unies et des défenseurs des droits humains pour sauver les condamnés à mort en Iran, en particulier ceux qui étaient mineurs lors de leur arrestation ou au moment des faits qui leur sont reprochés. Le dossiers des violations des droits humains en Iran doit être soumis au Conseil de sécurité de l’ONU et les dirigeants de la dictature religieuse en Iran, en particulier Khamenei, son président Raïssi et son chef du judiciaire Eje’i, doivent être poursuivis en justice pour plus de quatre décennies de crimes contre l’humanité et de génocide.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 24 novembre 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe